Voici un symptôme courant face auquel on est bien souvent résigné : le syndrome des jambes sans repos et les impatiences nocturnes. Ces symptômes touchent plutôt les femmes à partir de 50 ans.

Il existe pourtant une prise en charge naturelle possible que j’ai pu expérimenter avec succès.

Les symptômes :

  • symptômes aggravés à l’immobilité et au relâchement : inconfort, brûlure fourmillement, douleur
  • besoin irrépressible et compulsif de bouger les jambes voire de se lever pour être soulagé
  • impatiences, secousse involontaires et régulières
  • amélioration par le mouvement
  • apparition le soir ou la nuit
  • difficulté d’endormissement ou insomnie
  • fatigue en raison des troubles nocturnes

Les causes :

Il s’agit d’un trouble neurologique dont on peut parfois détecter la cause :

  • anémie avec carence en vitamines B9 et B12
  • carences minérales : fer, magnésium…
  • carence en oméga 3
  • insuffisance rénale avec excès d’urée et d’acide urique
  • insuffisance circulatoire
  • pathologies neurodégénératives
  • prise d’antidépresseurs ou neuroleptiques
  • apnée sommeil
  • dysfonctionnement immunitaire
  • déséquilibre des neurotransmetteurs (Dopamine)
  • diabète avec complication de neuropathie
  • grossesse
  • surpoids

Quelle alimentation choisir ?

  • Favoriser un petit-déjeuner riche en tyrosine (fromages affinés, fruits oléagineux trempés, flocons d’avoine et germe de blé)
  • Favoriser aux repas : légumineuses, poissons gras et huiles riches en oméga 3, soja lacto-fermenté, œufs, algues, viandes maigres et antioxydants (fruits avec la peau, légumes, graines germées, supers aliments)
  • Favoriser le cru en début de repas et la cuisson vapeur

A stopper : café, thé noir, alcool, soda, chocolat et privilégier du thé vert biologique entre les repas et eau de source peu minéralisée

Comment soutenir le terrain ?

  • Combler les carences : magnésium, vitamines B, vitamine C, oméga 3 et antioxydants
  • Vérifier le fer (ferritine et transferrine) en cas d’anémie
  • Évaluer l’équilibre des neurotransmetteurs
  • Évaluer et traiter l’acidose
  • Utiliser la phytothérapie : valériane, ginkgo biloba par exemple
  • Utiliser les huiles essentielles en massage le soir au coucher
  • Soutenir avec l’homéopathie
  • Se protéger des ondes électromagnétiques
  • Gérer le stress

Techniques manuelles au cabinet :

  • Le programme spécifique Diavein est particulièrement efficace à raison de 10 à 20 séances (commencer 2 à 3 fois par semaine)
  • La Chi Machine à louer à domicile
  • Enfin : bouger, pédaler, marcher et nager !

Bonne santé à tous !

C’est une maladie très handicapante et évolutive qui se caractérise par une déformation des doigts. Une seule main peut être impactée mais parfois les deux. Les tendons fléchisseurs et l’aponévrose (tissu de soutien) se rétractent et durcissent au niveau de la paume de la main. La maladie de Dupuytren touche surtout les hommes entre 30 et 60 ans. Elle commence par l’apparition d’un nodule dur au creux de la main et progresse avec la rétraction d’un ou plusieurs doigts. Le pouce est toujours épargné.

Les causes favorisant la maladie :

  • terrain familial
  • microtraumatisme professionnel répété
  • alcool
  • soda
  • diabète
  • épilepsie

Que faire en naturopathie

Il est préférable de mettre en place les soins dès l’apparition des premiers symptômes. La naturopathie propose des solutions pour ralentir la progression des symptômes :

  • on masse 2 à 3 fois par jour le creux de la main en direction des doigts et en étirant la paume vers l’arrière. On essaye de tenir quelques secondes chaque mouvement
  • on traite le terrain acide (prise en charge complète au niveau alimentaire et hygiène de vie à voir avec un naturopathe)
  • on fait des bains de mains avec du bicarbonate de soude alimentaire
  • on soutient le terrain grâce à une homéopathie spécifique (à faire valider par un médecin homéopathe)
  • on désenflamme l’organisme
  • on fait des cures de gemmothérapie (bourgeons de plantes) comme la Vigne
  • on varie les huiles végétales : calophylle, noisette… et les huiles essentielles : Hélichryse, Estragon, Ciste…
  • on fait des cures régulières de silicium et oméga 3
  • on utilise les plantes en synergie comme l’Olivier ou la Bugrane qui draine les acides
  • on associe les drainages lymphatiques manuels (méthode Vodder) au niveau bras et mains (en cabinet)
  • on termine par des séances de chromo thérapie (en cabinet)

Bonne santé à tous !

Pour accompagner la saison, nous pouvons faire le plein d’antioxydants dès le matin grâce au petit-déjeuner. Je vous propose une version inspirée du célèbre petit-déjeuner Kousmine qui fut une pionnière en matière d’alimentation pour favoriser la guérison.

Il est tout à possible de le personnaliser et d’adapter les quantités selon les besoins et l’appétit.

  • Mettre dans un bol 2 à 3 cuillères à café de flocons de céréale (sarrasin, millet, quinoa, avoine, riz)
  • Presser le jus d’un citron entier biologique et l’ajouter aux flocons qui vont « cuire »
  • Bien mélanger et ajouter un peu d’eau si besoin afin d’obtenir un aspect de porridge
  • Ajouter 1 cuillère à café de jus d’Argousier (sans sucre ajouté)
  • Ajouter 1 cuillère à soupe de fruits oléagineux préalablement trempés de la nuit (amande, noix, graines de courge ou de tournesol, pignons de pin, noisettes, noix de cajou…)
  • Ajouter 1 noix de Brésil également trempée de la nuit
  • En option : 1 /2 cuillère à café de spiruline en brindilles ou poudre ou 1 cuillère à café de pollen frais de Ciste

On commence le repas par un verre d’eau tiède

On choisit une tisane anti acide ou circulatoire

Bon appétit et bonne santé !

Nous célébrerons nos Mamans le 26 mai et nos Papas le 16 juin prochain.

A cette double occasion, je vous propose des bons cadeaux à offrir pour faire profiter à vos proches de la naturopathie ou des techniques de bien être :

  • 1 consultation en naturopathie d’1h30 avec bilan Alimentaire et bilan Oligoscan (minéraux, oligoéléments, métaux lourds) à 80 € au lieu de 90 € +1 séance de bol d’air Jacquier offerte
  • 1 consultation en naturopathie d’1h30 avec bilan en Iridologie et photos des iris à 80 € au lieu de 90 € + 1 séance de bol d’air Jacquier offerte
  • 1 consultation de 2 heures environ comprenant un bilan Oligoscan, Alimentaire et une consultation en Iridologie au tarif de 110 € au lieu de 130 €
  • 5 séances de Drainage Lymphatique Manuel méthode Vodder au tarif de 230 € au lieu de 250 €

Comment faire ?

Il suffit de me répondre par mail et me communiquer votre adresse postale. Je vous enverrai un flyer correspondant à l’offre demandée après réception de votre virement bancaire.

Le lieu de consultation : 25 Passage des Panoramas 75002 Paris

Les horaires : de 9h à 18h30

N’hésitez pas à me contacter pour toute information complémentaire au 06 65 70 94 89 et à en faire profiter votre entourage.

Les poches sous les yeux s’accentuent généralement avec l’âge mais peuvent aussi se manifester dès l’âge de 30 ans.

Pour y remédier, nous devons tout d’abord vérifier qu’elles ne soient pas d’origine graisseuses mais bien liquidiennes. Dans le 1er cas, il n’y a que la chirurgie pour y remédier.

Dans le second cas, il est important d’en comprendre la cause : hormonale, circulatoire, lymphatique, alimentaire, en lien avec la fatigue et le stress, le manque de sommeil, les toxines (tabac, alcool…), etc.

Les causes sont nombreuses et généralement multifactorielles.

Dans le cas de poches sous les yeux gonflées par la lymphe, nous avons plusieurs solutions à mettre en place concernant l’hygiène de vie :

  • Augmenter la quantité de sommeil d’une heure ou vérifier son temps de sommeil nécessaire pour se sentir en forme dès le réveil. On peut également observer si les poches sont moins accentuées en vacances par exemple.
  • Éviter ou arrêter le tabac par son action sur la circulation et les toxines
  • Éviter l’alcool pour son action vasodilatatrice et hépatique
  • Modifier l’alimentation : éviter les aliments aqueux et salés à partir de 19h (eau gazeuse, sel ajouté, charcuteries, sauces salées ou sauce miso, bouillon, soupe, potage, produits laitiers et formages, gâteaux apéritifs, chips…)
  • Consommer des antioxydants (fruits et légumes colorés)
  • Vérifier la santé hormonale (surtout en période de ménopause)
  • Se coucher le buste légèrement surélevé
  • Faire une activité physique en plein air de préférence : bouger !

Voici les solutions en externe :

  • Compresses à l’eau florale biologique sans alcool de Bleuet sur la totalité de chaque œil à alterner avec l’eau florale d’hamamélis (entre 5 et 10 mn). Pour plus d’efficacité, on peut maintenir les eaux florales au réfrigérateur : matin et soir
  • L’huile de son de riz mélangée à un peu de gel d’aloé véra (tenseur et hydratant) que l’on applique sur le contour des yeux en massant en douceur en direction des oreilles
  • On peut appliquer un glaçon enveloppé dans un gant avant l’utilisation de l’huile ou des hydrolats
  • Appliquer les incontournables sachets de thé sur les paupières fermées 5 à 10 mn 1 fois par semaine ou en urgence
  • Utiliser les bâtonnets de jade à laisser au réfrigérateur la nuit et masser le visage du centre vers les oreilles (disponibles sur internet avec mode d’emploi)
  • Les drainages lymphatiques du visage et du cou (pratiqués au cabinet) 1 fois par semaine puis 1 fois par mois en entretien
  • Tester les contours des yeux Melvita ou Dr Hauschka pour protéger la peau de la déshydratation (uniquement le matin et jamais le soir)

Voici les solutions en interne

  • Drainer les toxines avec une cure de détoxication : sève de bouleau par exemple et alimentation détox (à personnaliser suivant le terrain)
  • Soutenir la circulation veineuse et lymphatique en fonction des fragilités (surtout au printemps et en été)
  • Combler les carences et renforcer la santé hépatique et/ou rénale
  • Favoriser l’équilibre acido basique pour désacidifier et détoxiquer l’organisme

Bonne santé à tous !

L’intestin, organe clé de la santé au niveau de l’absorption des nutriments, de l’immunité et de l’équilibre nerveux, nécessite un certain nombre de facteurs pour maintenir la santé.

Le microbiote intestinal est sensible au stress, à l’alimentation désadaptée, aux traitements et maladies mais aussi à nos premières années de vie et à notre naissance.

Au quotidien, nous pouvons l’aider grâce à une alimentation vivante et saine en évitant les sucres rapides et produits raffinés.

Voici quelques aliments santé de l’intestin que nous pouvons aussi préparer sous forme de desserts non sucrés pour renforcer le système digestif.

Ils sont disponibles en magasins biologiques.

La caroube : la farine de caroube extraite de ses fèves est connue pour remplacer le cacao grâce à ses saveurs entre vanille, caramel et cacao. La caroube est peu sucrée et soulage toutes les irritations du tube digestif. Elle calme les brûlures d’estomac et protège l’intestin en régulant son transit.

L’arrow root : il s’agit du rhizome d’une plante réduite en une fine fécule qui possède de nombreuses vertus digestives au niveau de l’intestin (hémorroïdes, diarrhée, colique…) et de l’estomac (acidité, indigestion). Cette fécule épaissit les liquides sucrés ou salés en une consistance de béchamel.

Le kuzu : connu pour ses vertus d’aide au sevrage en cas d’addiction (tabac, alcool,drogue). On peut le trouver en complément alimentaire mais il fonctionne aussi très bien mélangé à de l’eau. C’est un puissant anti acide et protecteur de l’intestin. On peut l’employer comme l’arrow root pour épaissir un bouillon, une sauce ou un entremet.

Le psyllium : il s’agit du tégument d’une plantes au grand pouvoir d’absorption. Cette plante est remarquable pour réguler le transit qu’il soit lent ou rapide et pour le purifier en absorbant l’excès de glucides ou lipides. On le prend au coucher mélangé à de l’eau mais il apporte du moelleux aux préparations : cakes, pains, entremets…

Les graines de chia : non sucrées, riches en mucilages, protéines et oméga 3, elles deviennent gélatineuses au contact d’un liquide. Ce mucilage est bénéfique pour notre système digestif et intestinal. Les graines ainsi trempées dans un liquide permettent de faire des pudding pour les collations, desserts ou petits déjeuners.

Les myrtilles : peu sucrées et riches en antioxydants elles sont assainissantes de l’intestin et protègent la vision. On les préfère en baies fraîches mais sont très intéressantes surgelées ou déshydratées. Elles finalisent un dessert en apportant une touche de fraîcheur et vitamines.

Le pollen frais de ciste : on le choisit frais (au rayon surgelé) pour apporter des antioxydants et probiotiques vivants au petit déjeuner ou dans un dessert santé. Il est reconnu pour ses vertus protectrices de l’intestin quelque soit la problématique.

Voici 4 desserts santé sans sucre

Entremet à l’arrow root

Mélanger à froid 1 verre de lait végétal au choix non sucré à 2 cuillères à soupe d’arrow root.

Placer ensuite sur feu doux et mélanger jusqu’à l’épaississement

Retirer du feu et ajouter 1 cuillère à café rase de caroube

Mélanger et laisser refroidir

Placer 1 heure au réfrigérateur

On peut personnaliser ce dessert avec un lait naturellement aromatisé (coco, vanille) ou remplacer le carouble par du cacao cru en poudre non sucré, de la cannelle ou du thé matcha.

A noter qu’il faut compter environ 1 cuillère à soupe d’arrow root pour 10 à 15 cl de liquide

Pudding au psyllium

Mixer des fruits frais juteux : 3 poires, 3 bols de myrtilles ou de fraises

Ajouter 1 cuillère à soupe de purée d’amande blanche et 2 cuillères à soupe rases de psyllium

Répartir dans des verrines en décorant avec quelques morceaux de fruits frais ou saupoudrer de pollen frais de ciste

Pudding de chia

Mélanger à plusieurs reprises 250 ml de lait végétal de coco non sucré avec 25g de graines de chia

Ajouter une épice : vanille, thé matcha, caroube ou cacao cru

Ajouter 1 cuillère à soupe de pollen frais de ciste

Laisser prendre au réfrigérateur 1 heure minimum

On peut personnaliser en utilisant un mélange d’eau de source avec 1 cuillère à soupe d’eau florale d’oranger si on veut éviter le lait végétal et les épices.

Entremet au kuzu chocolat

Mélanger à froid 2 cuillères à café bombées de kuzu pour 1 verre de lait végétal riz / coco sans sucre

Laisser fondre puis mélanger

Mettre sur feu doux en tournant régulièrement jusqu’à épaississement du mélange

Eteindre le feu

Ajouter un morceau de chocolat noir 85% de cacao (prévoir 1 carré par personne)

Facultatif : 1 cuillère à café de purée de noisettes

Répartir dans des verrines et laisser refroidir

Il est très simples de personnaliser ces recettes de base

Bonne dégustation !

L’observation de l’iris permet d’effectuer un bilan de terrain grâce aux nombreuses informations représentées dans l’œil, la pupille et la sclérotique. Il s’agit d’un échantillon du corps en lien avec l’ensemble de nos systèmes étant imprégné par le sang et le système nerveux tout particulièrement.

Cette observation nous renseigne également de façon étonnante sur le fonctionnement digestif grâce aux différents indices : coloration, signes, taches…

Après avoir effectué une photo de chaque iris, nous pouvons analyser :

1) La couleur :

Iris bleu : tendance à l’allergie et à l’acidose

Type de déchets : cristaux

Qu’est que les déchets de type cristaux ?

Ils proviennent des sucres, fruits, protéines animales et végétales, excès de café, soda, cacao, produits chimiques, eaux dures et calcaires et stress (froid, insomnie, surmenage, pensée négative)

Émonctoires concernés par leur élimination : reins, peau, foie et utérus

Manifestations organiques : calcifications, douleurs articulaires, inflammations à répétitions, maladies en « ite » (sinusites, tendinites…)

Iris marron : tendance à la surcharge du sang (glycémie, lipides par exemple) et aux troubles métaboliques et digestifs

Type de déchets : colles

Qu’est ce que les déchets de type colles ?

Ils proviennent des sucres, des céréales, des lipides, des produits chimiques (engrais, additifs, médicaments…) et de l’alimentation industrielle

Émonctoires concernés par leur élimination : intestin/foie, poumons, peau, vagin

Manifestations organiques : mucus, bouton avec pu, écoulement, glaires, cholestérol

Iris mixtes(vert à noisette) : tendance aux troubles intestinaux avec perturbation de la flore, aux intolérances alimentaires et aux troubles hépatiques

Type de déchets : colles (parfois cristaux)

2) Les colorations et les signes :

Le halo stomacal : halo autour de la pupille qui indique selon sa coloration une hyper ou hypochlorhydrie

Les colorations brunes et orangées : colles

Les colorations blanches et claires : cristaux

L’acide oxalique : nappe toxinique orangée ou marron autour de la pupille correspondant à des fermentations, perturbations de la flore, digestion lente, carences enzymatiques, constipation, candidose ou parasitose avec ballonnement

Les sources sont exogènes = chocolat, épinard, oseille, asperge… ou endogènes grâce aux bactéries intestinales qui rejettent l’acide à partir de la dégradation des glucides raffinés en excès.

L’acide pyruvique : coloration située à distance de la pupille due à la décomposition du glucose au niveau de la cellule perturbée en cas de carence en vitamine B1. Cet acide est aussi le signe d’un système nerveux hyperactif à soutenir et d’une pertubation du système digestif au niveau intestinal (colopathie, flore, ballonnement…)

Les radii solarii ou rayons de soleil : ils indiquent un système nerveux perturbé occasionnant des spasmes et douleurs abdominales ou de la constipation par diminution de l’influx nerveux

Les taches : sont des dépôts de toxines (pesticides, métaux lourds, tabac, vaccins, médicaments en excès…), ou une tendance à la colite, colopathie fonctionnelle, polypes, déséquilibre de la flore en général.

L’observation de l’œil est donc un outils interprétant le terrain digestif avec beaucoup d’intérêt et permettant d’orienter et d’affiner les conseils en naturopathie.

Bonne santé à tous !

Avr
9
0

Mon menu détox

Le printemps arrive enfin avec son énergie neuve et nous invite à éliminer les toxines emmagasinées durant l’hiver.

Une cure détox sert à :

  • nettoyer son corps et son mental
  • se reconnecter à soi et à la nature en offrant à son organisme une phase de repos
  • retrouver le bien être et de préparer la saison

Attention, la détoxication peut occasionner une crise curative avec de la fatigue, des éruptions cutanées, des douleurs articulaires ou migraine éventuellement.

Pour solliciter tous les émonctoires, voici mon menu détox :

Les 3 journées sont à alterner 5 fois, on boit 1,5 litre d’eau de source entre les repas.

On peut y ajouter la cure de sève de bouleau.

1er jour

Petit déjeuner

Jus de légumes à l’extracteur ou mélange Breuss lacto fermenté (en magasin bio) ou chez Yumi (code de réduction : corinnenaturo)

1 tranche de Pain des Fleurs + tranches d’ ½ avocat citronné + 1 poignée de graines germées

Tisane de pissenlit biologique

Le midi

1 belle poignée de graines germées à mâcher lentement

Riz complet ou ½ complet aux courgettes vapeur

Ajouter : curcuma frais, herbes fraîches (persils ou coriandre) + 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et jus de citron

Tisane de mélisse biologique

Collation vers 16h

Pommes cuites en compote

Tisane de pissenlit

Le dîner

Potage avec 1 tête d’ail mélangée aux légumes

Poisson + mélange de légumes vapeurs

Au coucher

1 cuillère à soupe de psyllium blond diluée dans ½ verre d’eau à boire immédiatement et boire ensuite 1 verre d’eau

2ème jour

Petit déjeuner

Jus de légumes uniquement

Le midi

1 avocat citronné

Quinoa avec aubergines vapeur

Ajouter : curcuma frais, herbes fraîches (persils ou coriandre) + 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et jus de citron

Tisane de mélisse biologique

Collation vers 16h

Pommes crue saupoudrée de cannelle

Tisane de pissenlit

Le dîner

Salade d’endives aux noix avec 1 cuillère d’huile de chanvre et vinaigre de cidre

Lentilles (déjà trempées de 12h) cuites avec 1 fleur de badiane, 1 carotte en rondelle et 1 gousse d’ail + 3 cuillères à soupe de riz complet

Tisane de mélisse

Au coucher

1 cuillère à soupe de psyllium blond diluée dans ½ verre d’eau à boire immédiatement et boire ensuite 1 verre d’eau

3ème jour

Petit déjeuner

Jus de légumes

Pudding de chia au lait de coco non sucré (préparer la veille : 1 cuillère à café de graines bien recouvertes du lait, ajouter au choix du cacao cru en poudre ou thé matcha et remuer à plusieurs reprise et conserver au réfrigérateur)

Le midi

1 poignée de graines germées ou de pissenlit en salade

Purée de patate douce + brocolis vapeur

Ajouter : curcuma frais et herbes fraîches (persils ou coriandre)

Tisane de mélisse

Collation vers 16h

Pommes cuites en compote

Tisane de pissenlit

Le dîner

1 poireau cuit en vinaigrette : 1 cuillère d’huile de chanvre et vinaigre de cidre

Poisson gras + légumes vapeur

Tisane de mélisse

Au coucher

1 cuillère à soupe de psyllium blond diluée dans ½ verre d’eau à boire immédiatement et boire ensuite 1 verre d’eau

Au cours de ces 15 jours, il est préférable d’ajouter des techniques d’hygiène vitale permettant d’optimiser la détox.

  • On respire : exercices physiques doux (marche rapide, vélo, natation, pilates…), cohérence cardiaque, Bol d’air Jacquier (disponible au cabinet)
  • On élimine les toxines par la peau : sauna, sauna japonais, hammam, bains chauds, massage
  • On améliore et draine la circulation veineuse et lymphatique : drainage lymphatique manuel, Qi machine, Diavein (disponibles au cabinet)
  • On favorise le repos : se coucher 1h plus tôt, sieste en we, méditation, relaxation, éviter les écrans et le téléphone portable en soirée

Bonne santé à tous !

La vitamine C est l’une des vitamines les plus connues et consommées en compléments alimentaires. Contrairement à la plupart de des plantes et animaux, nous sommes dépourvus de l’enzyme nécessaire à fabrication de la vitamine C ou acide ascorbique dans notre organisme. Nous ne pouvons donc pas produire notre vitamine C.

Elle est absorbée en majorité dans l’intestin grêle et stockée dans plusieurs tissus mais est importante au niveau des yeux, des glandes surrénales, de l’hypophyse et du cerveau. On l’élimine par voie urinaire.

Notre organisme en contient environ 5 000 mg et la dose toxique est supérieure à 10 000 mg.

Ses propriétés thérapeutiques sont nombreuses et étonnantes, en cas de carence, tous nos systèmes en seront affectés.

Ses propriétés les plus importantes

  • puissant antioxydant et anti infectieux qui détoxifie l’organisme
  • contribue à l’énergie physique, nerveuse, mentale et au métabolisme énergétique normal
  • essentielle à la synthèse du collagène (utile à la peau, os, ligament et tissu conjonctif) et de la carnitine (un acide aminé)
  • grand rôle de cicatrisation et de reconstruction osseuse
  • accélère la guérison (blessures, plaies, brûlures…)
  • utile à la synthèse des hormones du stress (adrénaline et noradrénaline) et à la détox hépatique
  • convertit l’acide folique dans sa forme active (B9)
  • renforce les défenses immunitaires
  • augmente l’assimilation du fer et du calcium et participe à la formation des globules rouges et des vaisseaux sanguins
  • réduit le taux d’histamine (en cas d’allergies)
  • limite les effets des radiations
  • en cotraitement du cancer selon certaines études et le Dr Linus Pauling
  • en cotraitement à hautes doses des septicémie, infections lourdes (bactériennes ou virales)

Les signes de carences

  • fragilité des capillaires sanguins
  • oedème
  • anémie
  • saignement et déchaussement des gencives
  • faible résistance aux infections
  • irritabilité et dépression
  • douleurs articulaires
  • maigreur
  • maux de tête
  • fatigue générale
  • mauvaise cicatrisation des blessures
  • souffle court
  • scorbut au pire des cas (encore présent aux Etats Unis en cas d’alimentation exclusivement industrielle)

Pour qui ?

  • pour tout le monde, surtout en hiver, y compris pour les enfants de plus de 10 ans et les étudiants en cas d’alimentation pauvre en fruits et légumes frais et biologiques
  • pour stimuler l’énergie physique, nerveuse et mentale
  • en période de convalescence
  • en cas de fatigue chronique ou d’épuisement
  • en cas d’efforts physiques ou mentaux intenses
  • en cas d’environnement pollué
  • en prévention du vieillissement
  • en cas de pathologies neuro-dégénératives et cancer
  • pour les fumeurs
  • pour les sportifs
  • pour les stressés

Comment la choisir ?

Tout d’abord, dans les sources alimentaires : rien de plus facile qu’ajouter un peu de persil frais ou jus de citron au quotidien !

  • ananas
  • asperge
  • baie d’acérola et d’églantier
  • brocoli
  • cassis
  • chou
  • cresson
  • fraise et framboise
  • citrons et agrumes
  • kiwi
  • luzerne
  • persil
  • poivron vert
  • pomme de terre et tomate

On la trouve maintenant sous forme liposomale en complément alimentaire et les avantages sont nombreux :

  • La molécule est encapsulée dans des liposomes (des boules de graisses ou phospholipides) qui protègent la vitamine de la digestion.
  • Les liposomes sont de véritables transporteurs minuscules et stables pour une parfaite assimilation car ils traversent les membranes cellulaires.
  • La vitamine C en poudre n’est assimilée qu’entre 20 et 40% seulement. La présence des liposomes permet de faciliter le passage dans les cellules et dans les mithochondries (centre de respiration cellulaire) d’une façon optimale. Elle devient liposoluble (et non plus hydrosoluble) ce qui augmente significativement sa biodisponibilité
  • La vitamine C se diffuse ainsi progressivement et reste plus longtemps dans le sang.
  • Elle peut traverser la membrane du cerveau (propriété utilisée en cancérologie)

Quel dosage ?

La vitamine C atteint un plateau dans le sang ce qui suggère de rester sur des doses physiologiques quodienne entre 500 à 1000 mg (1 orange apporte en moyenne 50 mg de vitamine C)

On peut faire des mini cures de 10 à 15 jours à fortes doses (entre 5000 et 8000 mg)

Pour la commander, n’hésitez pas à me contacter par mail.

Pour ceux que cela interresse, je tiens un dossier scientifique à leur disposition en consultation.

Bonne santé à tous !

Le printemps à venir est la saison du foie que l’on peut enfin nettoyer et drainer. Le foie est également en relation étroite avec d’autres organes du corps comme les muscles et les tendons.

Mais on dit en médecine traditionnelle chinoise, que le foie s’ouvre sur les yeux qui sont nourris grâce à la qualité du sang venu du foie.

Le printemps est donc aussi la saison idéale pour protéger et se préoccuper de la santé de nos yeux.

La vision est altérée par l’utilisation quotidienne des écrans d’ordinateurs, de télévision ou de téléphones portables.

Elle nécessite un repos régulier prévu entre autre par le cillement toutes les 3 secondes. Or la fixité du regard générée par les écrans compromet ce cillement qui offre un temps d’obscurité et d’humidité protectrice à nos yeux.

Moins on cille et moins on fabrique ce précieux enduit lacrymal.

En dehors d’une nutrition et hydratation équilibrées, des compléments riches en antioxydants spécifiques à la vision, il existe un exercice parmi de nombreux, indispensable à la protection de notre vue : le palming.

Il permet : le repos de la rétine, des nerfs optiques, la reconstitution des pigments des cellules photo réceptrices (bâtonnets et cônes) et le retour vers un état nerveux plus serein de tout le corps.

Comment faire une séance efficace de palming ?

Il s’agit de couvrir les yeux fermés avec les paumes des mains en croisant les doigts sur le front de façon à exclure totalement la lumière.

La séance doit durer 5 minutes 3 fois par jour minimum mais pour obtenir un vrai changement sur la vision, il faut y consacrer 1 heure par jour par tranches de 5 à 10 minutes.

  1. Frotter les mains avant pour appeler l’énergie et dégager de la chaleur
  2. les yeux fermés sont couverts de creux des paumes et les doigts sont placés en biais sur le front (croisés l’un sur l’autre).
  3. le nez est dégagé pour respirer
  4. les coudes sont calés sur une table et alignés sous les épaules afin d’éviter de comprimer la cage thoracique
  5. le dos est droit et le cou est aligné dans le prolongement du dos
  6. les épaules sont basses et relâchées
  7. les pieds sont bien à plat sur le sol
  8. respirer profondément par le ventre en inspirant par le nez et en soufflant bouche ouverte comme pour faire de la buée
  9. on peut faire bouger les pupilles sous les paupières fermées
  10. on peut imaginer un beau paysage ou écouter de la musique ou tout simplement les sons environnants

Attention : la fin du palming se fait en 2 temps :

  • ouvrir les mains tout en maintenant les yeux fermés le temps nécessaire à apprivoiser l’arrivée de la lumière sous les paupières
  • ciller rapidement pendant 1 minute de façon à laisser entrer la lumière progressivement et à bien humidifier l’œil

En cas de pression intra-oculaire ou de décollement de rétine, il est préférable de faire des séances courtes sans dépasser 10 minutes. Il faut éviter de trop pencher la tête vers l’avant. Le palming peut aussi s’effectuer en position allongée.

Ce geste santé effectué quotidiennement va changer considérablement la santé de vos yeux. ils vous en remercieront !