Bonjour à tous,

Vous pouvez ré-écouter mon interview à « Radio Totem » émission « Service compris » du vendredi 28 octobre à 10h12 au sujet de la chronobiologie et des conseils pour bien vivre le changement d’heure.

http://radiototem.fr/index.php/replay/les-chroniques/service-compris

 

Bon week-end avec le changement d’heure !

Votre naturopathe, iridologue

Corinne Allioux Goldfarbe

06 65 70 94 89

Nous allons vivre le changement d’heure dans la nuit du 29 au 30 octobre prochain avec plus de facilité qu’au printemps car il s’agit de dormir 1 heure de plus entre le samedi et le dimanche. Il faudra reculer notre montre d’1 heure pour se rapprocher de l’heure solaire et des plages d’ensoleillement.

Le système du changement d’heure a été mis en place pour la première fois en 1916 puis en 1940, sous l’occupation, et repris définitivement en 1976 par Valéry Giscard d’Estaing suite au choc pétrolier.

Il faut savoir que depuis cette date, nous vivons constamment décalés de 2 heures de plus sur le soleil pendant sept mois, de mars à octobre, et d’1 heure de novembre à février.

Au moment de l’heure d’été, nous avançons d’1 heure nos pendules ce qui fait perdre 1 heure de sommeil et ce qui accentue le retard de phase des « couche tard, lève tard » en raison de l’ensoleillement tardif. A l’inverse l’automne, défavorise les « lève tôt, couche tôt » en accentuant l’avance de phase.

On peut profiter de cette heure gagnée pour dormir davantage, car nous sommes le plus souvent en dette de sommeil mais pour les plus dynamiques, c’est l’occasion de profiter d’une journée plus longue et de se caler sur la nouvelle heure directement.

Il n’existe en réalité, que l’heure du soleil du fuseau horaire de notre pays. Il s’agit de l’heure solaire moyenne correspond à celle du méridien de Greenwich qui coupe la France en deux parties selon une ligne qui va de Villers sur Mer (Proche de Deauville) à Tarbes.

Ce procédé a pour motivation les économies d’énergie réalisées par le profit de la lumière naturelle en soirée durant la période estivale. La France, avec l’Espagne et le Benelux, cumulent encore un avancement de 2 heures en été.

Ce décalage influence nos hormones comme le cortisol et la mélatonine dont le pic a lieu la nuit entre 2 et 3 heures solaires. Les pics de vigilance sont décalés ainsi que la température corporelle calée sur le soleil.

  • le cycle veille-sommeil se rétablit entre 2 et 4 jours

  • le cycle de la température entre 5 à 8 jours

  • le cycle du cortisol est perturbé entre 1 et 3 semaines

On enregistre des malaises parmi 25 % de la population lors du décalage de l’heure en été ou en hiver avec une plus forte sensibilité chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Les différents symptômes sont nombreux, ajoutés à la difficulté de s’endormir ou de se réveiller le matin. On retrouve parmi les symptômes :

  • fatigue

  • troubles digestifs

  • modification de l’humeur

  • stress, burn out

  • démotivation

  • surmédicalisation

  • absentéisme

  • accidents du travail et de la route

  • baisse de la productivité

  • échec scolaire

  • troubles du sommeil

  • malaises avec augmentation d’accident cardiaque (plus 5% les jours qui suivent le changement d’heure)

  • dérèglement de la mélatonine et du cortisol…

En découle toute une série de conséquences sur l’humeur (irritabilité, agressivité, instabilité), sur le comportement (somnolence, bâillement, fatigue) et la baisse globale des résultats scolaires ou professionnels. La cause n’étant pas toujours identifiée, la médicalisation abusive reste malheureusement inefficace.

De même, il est très difficile d’évaluer l’impact réel de l’économie d’énergie réalisée selon la Commission Européenne.

On peut, cependant, proposer des solutions simples chez les personnes sensibles ou les personnes en avance de phase qui se lèvent et se couchent tôt :

  • se lever à l’heure habituelle sans bénéficier de l’heure supplémentaire. Dès le lendemain, on peut alors décaler par tranche de 15 minutes l’heure du lever pour la faire coïncider avec la nouvelle heure. Il est conseiller ensuite de se lever à heure fixe un certain temps pour resynchroniser l’horloge biologique plus facilement

  • décaler l’heure du lever (si possible) de 10 à 15 minutes durant la semaine précédente : si l’on se lève à 7h, il faudra se lever à 6h45, puis 6h30 puis 6h15

  • synchroniser dès le dimanche les heures des repas sur la nouvelle heure ainsi que celles des activités éventuelles (courses, sport, loisirs, sieste…)

  • consommer des protéines au petit-déjeuner pour être en lien avec les besoins physiologiques

  • ne pas faire la grasse matinée pour ne pas accentuer les effets du décalage

  • favoriser l’élévation de la température le matin (douche chaude) et exercice physique en matinée (marche, vélo, trajets à pied…) pour emmagasiner le maximum de lumière du jour 

  • favoriser l’abaissement de la température le soir (douche ou bain de pied tiède ou frais) pour faciliter le sommeil en soirée

  • éviter les écrans bleus, tablettes, ordinateurs, portable pour ne pas déséquilibrer la production de mélatonine et reculer l’heure du coucher

Enfin, on peut suivre les conseils habituels d’hygiène du sommeil : pas d’excitant après 16h (café, thé, alcool), pas de repas trop lourds ni trop alcoolisés le soir, faire une activité relaxante avant de dormir en évitant les écrans lumineux.

Bonne lecture à tous,

Corinne Allioux Goldfarba

Naturopathe, Iridologue

06 65 70 94 89

Les huiles essentielles nous apportent de nombreux bienfaits grâce à leur composés aromatiques. L’huile essentielle de carotte se distille à partir de la semence. Elle contient des sesquiterpénols et des sesquiterpènes. Ces composés sont rares et donc précieux. Ils ne présentent pas de toxicité et possèdent de nombreuses propriétés au niveau cutané et hépatique.

On peut trouver l’huile essentielle de «carotte sauvage» et «carotte cultivée». Cette dernière, que l’on choisit toujours de qualité biologique, a plus de concentration en sesquiterpénols.

C’est une huile appréciée des thérapeutes.

Quelles sont ses propriétés ?

  • L’HE de carotte est fortement régénératrice cutanée en cas de plaie, cicatrice, brûlure, tâche de vieillesse. Elle est également conseillée en cas d’eczéma, acné, couperose, furoncle, peau terne et fatiguée ou asphyxiée…
  • Elle est drainante et dépurative du foie et des reins. Elle est conseillée en cas de cholestérol, d’insuffisance hépatique et rénale, ou en suite d’hépatite ou de cirrhose
  • Elle est régénératrice des cellules du foie
  • C’est un tonique et stimulant de l’organisme. On va la conseiller en cas d’hypotension, de fatigue générale et nerveuse. Attention donc aux hypertendus.

Comment l’utiliser en interne ?

En cure d’automne protectrice pour drainer et revitaliser le foie et la peau.

Durée : 10 à 15 jours

3 gouttes du mélange dans une cuillère matin et soir après le repas

Flacon de 30 ml

  • HE Carotte cultivée biologique : 30 gouttes ou 1 ml
  • HE Livèche biologique (hypotensive, détoxifiante à visée hépato-rénale) : 15 gouttes ou 0,5 ml
  • Essence de Citron biologique (tonique digestive, dépurative hépatique, immunostimulante) : 90 gouttes ou 3 ml
  • Huile végétale de colza, lin ou bourrache à compléter pour obtenir 30 ml. Bien mélanger et conserver dans un endroit frais

Comment l’utiliser en externe ?

Après un démaquillage soigneux le soir, on peut appliquer un un Sérum « fait maison » pour tonifier, détoxiquer, régénérer et cicatriser la peau.

Mon sérum : Flacon de 30 ml

  • HE de carotte cultivée 30 gouttes
  • HE de myrte verte 30 gouttes
  • HE de géranium bourbon 30 gouttes
  • Remplir le reste du flacon avec de l’huile végétale à hauteur de 30 ml

HV de jojoba pour les peaux grasses et mixtes

HV de germe de blé pour les peaux atopiques

HV d’argan pour les peaux matures

HV d’avocat pour les peaux sèches

Enfin, profitez des bienfaits de la carotte dans votre assiette :

  • crue en entrée (en bâtonnet ou râpées) et toujours assaisonnée avec un peu d’huile de qualité pour une bonne assimilation du bêtacarotène (vitamine liposoluble)
  • en jus : avec du gingembre, citron, orange, betterave…
  • en velouté juste cuites à la vapeur + amande cuisine (à la place de la crème fraîche) et herbes aromatiques
  • en purée, cuites à la vapeur, en cake salé ou sucré…

Mais aussi en externe :

  • en hydrolat de carotte qui contient les mêmes propriétés que l’huile essentielle à vaporiser comme tonique sur la peau après le démaquillage (homme ou femme) : en cas de rougeur, irritation, détoxication et régénération
  • en macérât lipidique (mélange d’huile et carottes filtré après macération) très riche en vitamine A pour préparer la peau au bronzage et régénérer les peaux ternes

En conclusion, la carotte redonne des couleurs en automne avec une bonne humeur et une bonne mine. N’oublions pas le célèbre diction « les carottes rendent aimable » !

Bonne santé à tous,

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

Les Fleurs de Bach, qu’est ce que c’est ?

Les élixirs floraux permettent un accompagnement dans la découverte de soi en équilibrant les aspects émotionnels qui font obstacle à la guérison. On va pouvoir ainsi réduire la charge émotionnelle qui entoure un événement afin d’agir sur l’être global que nous sommes. C’est le Docteur Edward Bach qui a mis au point cette méthode entre 1929 et 1936. Les élixirs floraux sont proches des remèdes homéopathiques et sont basés sur le principe de la résonance énergétique et du transfert d’information. A partir des quatre émotions fondamentales (peur, colère, tristesse, joie), on va rééquilibrer les 38 états émotionnels suivant les circonstances, les événements ou les étapes de vie. Il existe 7 groupes :

  • Peur
  • Incertitude
  • Manque d’intérêt pour le présent
  • Solitude
  • Hypersensibilité aux influences et aux idées
  • Abattement et désespoir
  • Souci excessif d’autrui

J’ai découvert la grande qualité du laboratoire DEVA créé en 1986. La rigueur, l’étique et le respect de la méthode originelle du Dr Bach permettent une élaboration d’un produit hautement vibratoire.

Les fleurs sauvages et préservées sont cueillies à la main à l’aide d’un cristal en respect total de la fleur. La macération se fait au soleil et les matières premières sont de qualités biologiques. Les fleurs sont françaises et cueillies dans le Vercors et les Alpes au cœur de la nature.

On y trouve des fleurs simples, des composés floraux, des synergies d’huiles essentielles (Élixirs essentiels) à respirer en 3 fois (une narine après l’autre).

Comment bien préparer sa rentrée avec les Fleurs de Bach ?

  • En cas d’urgence, de stress aigu et ponctuel, de crise ou choc : le Rescue ou le composé floral Deva ASSISTANCE sont à avoir sur soi pour se protéger et s’apaiser
  • Face aux peurs de la rentrée : le composé floral + Élixir essentiel COURAGE permettent de mettre en œuvre ses projets.
  • En cas de changement : le composé floral + Élixir essentiel EVOLUTION aident à aller de l’avant et surmonter les émotions du passé
  • Si peurs paralysantes : Ail sauvage
  • Si peur de reproduire les mêmes schémas ou erreurs : Bourgeons de Marronnier
  • Si peur de ne pas y arriver : Capucine
  • Si peur de ne pas être parfait : Eau de roche
  • Si peur de rater : Mélèze
  • Si peurs identifiées ou cauchemars : Mimulus jaune
  • Si peurs non identifiées : Tremble
  • Si les lundis matin sont difficiles : Charme
  • Si difficulté à reprendre le rythme : Ipomée
  • Si manque de concentration : Clématite
  • En cas de surmenage intellectuel : Romarin

Les posologies :

Adulte, on utilise les fleurs de Bach pures, pendant 21 jours, à raison de 3 gouttes sous la langue à garder quelques minutes avant d’avaler 2 à 3 fois par jour.

Pour un adolescent : 3 gouttes 1 à 2 fois par jour

Pour un enfant de 3 à 10 ans : 3 gouttes 1 fois par jour

On trouve chez Déva des Fleurs de Bach sans alcool à base de sève d’érable.

Les contre-indications sont rares : femme enceinte, très jeune enfant, personne allergique ou en période de sevrage alcoolique (on pourra alors utiliser les Fleurs de Bach sans alcool) ou personne présentant des troubles psychologiques graves.

Je reste à votre écoute pour tout l’intérêt que vous portez ou porterez aux Fleurs de Bach.

Bonne santé et belle rentrée !

 Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon livre « Trouver son rythme grâce à la naturopathie » aux éditions Jouvence le 16 septembre 2016.

Ce livre aborde le sujet de la chronobiologie et la chrono-nutrition à travers les dix techniques de naturopathie pour trouver des solutions à la désynchronisation de l’organisme.

L’horaire d’été, les rythmes professionnels et scolaires, le décalage horaire, nécessitent une adaptation permanente de nos rythmes intérieurs. Cette adaptation se fait grâce aux horloges biologiques reliées aux informations internes mais surtout aux éléments extérieurs comme la lumière, les saisons, la température ou le bruit.

Lorsque l’inadaptation se manifeste, des symptômes peuvent apparaître ou s’aggraver comme l’insomnie, le stress, la fatigue chronique ou la prise de poids.

Je vous propose des solutions simples et non toxiques, des méthodes naturelles pour retrouver une harmonie et un bien être au quotidien en fonction de votre âge et votre environnement.

Vous pouvez vous procurer le livre grâce aux sites habituels (Fnac, Amazon…) et sur le site de l’éditeur Jouvence

Je vous le propose également en cabinet dès à présent.

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

Bonne lecture et bonne rentrée !

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridlologue

06 65 70 94 89

livre chronobiologie

Bonjour à tous,

C’est avec plaisir que je vous informe d’un nouveau lieu de consultation.A partir du mois de septembre, je serai 1 week-end par mois en Normandie à Houlgate (proche du centre ville) pour vous recevoir en consultation de naturopathie.

  • Les jours : vendredi, samedi et dimanche
  • Les horaires : 9h00 à 18h30
  • Consultations : bilan en naturopathie, en nutrition et Oligoscan

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire et prise de rendez vous au :

06 65 70 94 89

Le tarif et le déroulé des consultations reste inchangé et est disponible sur mon site : http://corinnegoldfarbe.fr/

Dans l’attente et le plaisir de vous y rencontrer, je vous souhaite une belle rentrée

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

Voici un texte poétique anonyme qui nous renvoie à des vérités simples et à une prise de conscience sur le bonheur et le temps présent, seule période sur laquelle nous pouvons agir et dont nous pouvons profiter pleinement.

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant, et ensuit après en avoir eu un autre…

Plus tard, on se sent frustré, parce qu nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.

On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pou notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture, ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand ce sera la retraite…

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent.

Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce ?

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer.

La Vraie Vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors la vie allait commencer !!!

Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin.

Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore :

Quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

Le bonheur est une trajectoire et non pas une destination !

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.

Je vous souhaite un très bel été !

Corinne Allioux Godlfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

C’est la saison chaude de l’année et il faut en profiter pour se détoxiquer (des pollutions extérieures) et se détoxiner (des pollutions intérieures). Je vous propose quelques conseils à mettre en place pour profiter pleinement des vacances et se recharger avant la rentrée.

Les pollutions extérieures :

  • supprimer tout déodorant
  • diminuer le tabac
  • profiter de la lumière naturelle et du soleil aux heures conseillées : avant 11h et après 16h selon l’ensoleillement
  • éviter l’excès de maquillage, parfum, coloration pour les cheveux…
  • diminuer le téléphone portable, les tablettes, le wifi, l’ordinateur, la TV, micro-ondes et les ondes électromagnétiques en général

Les pollutions intérieures :

  • boire 1,5 litre d’eau de source
  • faire une mono-diète 1 jour par semaine (ne manger qu’un seul aliment du matin au soir : fruit ou légume)
  • faire une cure de sève de bouleau : chez Végétal Water (mon code pour les réductions = CO 00283)
  • faire une cure de jus frais de légumes
  • supprimer le sucre en dehors des fruits, fruits secs et chocolat 80%
  • diminuer le café, l’alcool, les sodas
  • faire des cure de psyllium blond pour nettoyer le côlon
  • prendre le temps de faire les repas à partir de produits de saison
  • respirer profondément (inspiration et expiration longue) pour éliminer les déchets acides
  • faire des exercices physique pour transpirer : jogging, vélo, randonnées…
  • faire du hammam, sauna ou sauna infra-rouge
  • faire des massages drainants ou lymphatiques
  • marcher pieds nus sur le sable, dans la mer et dans la rosée du matin

Autres conseils :

  • faire la sieste plutôt que la grasse matinée
  • se reconnecter avec ses rythmes naturels (sommeil, appétit…)
  • soutenir la circulation veineuse et lymphatique : massage aux huiles essentielles (menthe poivrée, cyprès de Provence, lentisque pistachier, hélichryse italienne…) + huile végétale (calophylle), tisanes circulatoires, cure de plantes circulatoires (vigne rouge, cassis, hamamélis, fragon, marc de raisin, marronnier d’inde…)
  • consommer des antioxydants : fruits et légumes, baies fraîches ou sèches (goji, myrtilles, cassis…), graines germées, thé vert
  • profiter des autres, de la vie et de l’amour !

Je vous souhaite un bel été !

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

Les infections urinaires arrivent parfois de façon isolée mais le cercle vicieux de la chronicité peut vite s’instaurer et les rechutes sont fréquentes. La raison est très souvent due à la prise d’antibiotique récidivante qui entraîne un déséquilibre de la flore intestinale. Les bactéries migrent dans d’autres régions du corps, dont la vessie. L’inflammation se traduit alors par une cystite. L’été est une saison propice aux infections urinaires en raison de la chaleur ou de l’humidité (plage, piscine, transpiration…). La complication est sérieuse avec un risque de pyélonéphrite aiguë (infection du rein et son bassinet).

Je vais vous proposer des solutions naturelles agissant également sur les causes. A titre préventif, il est important de maintenir les conseils une semaine par mois pour maintenir les acquis jusqu’à amélioration définitive.

Il est toutefois nécessaire de consulter son médecin si les symptômes et l’état général s’aggravent

Quels sont les symptômes ?

  • La présence de bactéries pathogènes (Escherichia Coli le plus souvent) dans les urines génère une inflammation de la vessie

  • Les mictions sont fréquentes avec une envie persistante d’uriner

  • La miction est douloureuse avec une sensation de brûlure même pour une faible quantité

  • Les urines peuvent être purulentes, troubles et malodorantes

  • Il y a une douleur et une pesanteur au niveau du bas-ventre

  • On peut observer parfois la présence de sang dans les urines ou une incontinence urinaire

  • Dans les cas graves : on observe des douleurs lombaires, de la fièvre ou des vomissements

Quelles sont les causes ?

C’est une pathologie plus fréquente chez les femmes pour une raison anatomique (proximité de l’urètre et de l’anus)

  • Trop d’hygiène locale
  • Relations sexuelles
  • Insuffisance de boisson
  • Manque d’évacuation de l’urine (on se retient)
  • Déséquilibre de la flore et prise d’antibiotique
  • Constipation ou trouble du transit
  • Acidose
  • Bains prolongés
  • Ménopause
  • Tampons ou serviettes hygiéniques
  • Peur (émotion rattachée au rein et à la vessie) => peur de ne pas être à la hauteur, peur d’un chef ou parent tyrannique…
  • Notion de territoire (l’animal va uriner pour marquer son territoire), on cherche sa place

Quelles sont les solutions ?

  1. Tout d’abord, il faut agir au niveau alimentaire :
  • Mettre en place une alimentation Anti Acidose (riche en légumes cuits, fruits doux, céréales complètes et laits végétaux) et consommer des aliments biologiques dès que possible
  • Consommer des jus frais : baies (canneberge, myrtilles) et légumes 80% + fruits non acides 20% (pommes, poires…)
  • Consommer du cru (si tolérance intestinale) pour les fibres et favoriser le transit

Éviter : café, soda, tomate, fruits acides, vinaigre, asperge, vin blanc, champagne, sucreries, viandes issues d’élevages intensifs (pour la charge d’antibiotiques)

Éviter : gluten, sucre et produits laitiers animaux en crise

  1. Boire de l’eau entre les repas peu minéralisée régulièrement avec ½ litre toutes les ½ heures dès les premiers signes. On peut aussi faire une cure de Sève de Bouleau.
  2. Boire des jus de canneberge sans sucre
  3. Éviter la constipation avec les téguments de psyllium blond : entre 1 et 3 cuillères à soupe par jour
  4. Agir sur la flore en 3 étapes : purifier, désenflammer et ré-ensemenser grâce aux probiotiques
  5. Utiliser des antibiotiques naturels : huiles essentielles, extrait de pépins de pamplemousse, propolis. Les massages aux huiles essentielles sur le bas-ventre fonctionnent également très bien.
  6. Consommer du pollen frais de ciste le matin au petit déjeuner
  7. Prendre des plantes à tropisme urinaires comme la bruyère et la busserole et des plantes anti-acide sous forme de tisane
  8. Faire appel à l’homéopathie auprès de votre pharmacien
  9. Agir sur les causes citées plus haut

Mes autres conseils :

  • Éviter les pantalons serrés et les sous-vêtements synthétiques propices au développement des bactéries
  • Éviter l’exercice Physique en cas de crise
  • Avant et après l’amour : boire un verre d’eau et procéder à une toilette intime rapide avec un savon doux non décapant. Éviter : gel douche, lingette parfumée, bains moussants, déodorants, douches vaginales
  • S’essuyer d’avant en arrière (surtout pour les petites filles)
  • Éviter les tampons lors des menstruations et préférer les coupes menstruelles naturelles ou serviettes hygiéniques biologiques
  • Ne pas se retenir d’uriner
  • Vérifier éventuellement le pH urinaire à l’aide de bandelettes (entre 16 et 21h)
  • Consulter un ostéopathe pour vérifier la mobilité du bassin
  • Pratiquer quelques respirations par le ventre
  • Boire de l’eau => 1,5 litre en dehors des repas : 8h ; 11h ; 17h ; 20h (ne pas boire toute la journée)

N’hésitez pas à me contacter pour toute information si besoin

Je vous souhaite de très belles vacances !!

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe, Iridologue

06 65 70 94 89

Qu’est ce que c’est ?

Les élixirs floraux permettent un accompagnement dans la découverte de soi en équilibrant les aspects émotionnels qui font obstacle à la guérison. On va pouvoir ainsi réduire la charge émotionnelle qui entoure un événement afin d’agir sur l’être global que nous sommes. C’est le Docteur Edward Bach qui a mis au point cette méthode entre 1929 et 1936. Les élixirs floraux sont proches des remèdes homéopathiques et sont basés sur le principe de la résonance énergétique et du transfert d’information. A partir des quatre émotions fondamentales (peur, colère, tristesse, joie), on va rééquilibrer 38 états émotionnels suivant les circonstances, les événements ou les étapes de vie. Il existe 7 groupes :

  • Peur

  • Incertitude

  • Manque d’intérêt pour le présent

  • Solitude

  • Hypersensibilité aux influences et aux idées

  • Abattement et désespoir

  • Souci excessif d’autrui

J’ai découvert la grande qualité du laboratoire DEVA créé en 1986. La rigueur, l’étique et le respect de la méthode originelle du Dr Bach permettent une élaboration d’un produit hautement vibratoire.

Les fleurs sauvages et préservées sont cueillies à la main à l’aide d’un cristal en respect total de la fleur. La macération se fait au soleil et les matières premières sont de qualités biologiques. Les fleurs sont françaises et cueillies dans le Vercors et les Alpes au cœur de la nature.

Outre les 38 élixirs du Dr Bach, DEVA offre 15 composés floraux pour nous accompagner dans toutes les circonstances difficiles ou dans toutes les grandes étapes de la vie. Ils sont simples d’utilisation pour commencer. Ils se nomment :

  • Assistance

  • Nuits paisibles

  • Détente corporelle

  • Protection

  • Vie affective et sexualité

  • Désaccoutumance

  • Ressourcement

  • Études et examens

  • Unité familiale

  • Grossesse

  • Petite enfance

  • Adolescence

  • maturité

  • Évolution

  • Courage

On peut associer à ces composés un élixir essentiel élaborés à partir d’huiles essentielles à respirer ou à utiliser en cutané à l’intérieur des poignets ou sur le plexus solaire.

Le Rescue ou le composé Assistance sont à avoir sur soi pour se protéger face au stress, à une crise ou à un choc. On les utilise en urgence et ponctuellement.

La gamme présente aussi 96 élixirs floraux contemporains pour affiner les émotions. Le thérapeute peut composer un mélange « sur mesure » en fonction de la problématique émotionnelle de chacun. Tout l’intérêt est de cibler la fleur efficace.

Comment choisir les Fleurs ?

C’est le thérapeute qui accompagne dans cette démarche. Il existe aussi des questionnaires de Fleurs de Bach. Enfin, certaines phrases clés font résonance :

« J’ai peur de perdre le contrôle ou la raison » (Cherry Plum)

« J’ai toujours tendance à imaginer le pire pour les autres, je surprotège ma famille » (Red Chesnut)

« J’ai du mal à prendre une décision, j’hésite toujours entre deux choix » (Scléranthus)

« Je me réfugie dans mon imagination, j’ai l’impression de ne pas être à ma place dans ce monde » (Clematis)

« Je suis au bout du rouleau, vidé, épuisé, je n’en peux plus » (Olive)

« Je cache mon anxiété sous un masque jovial, je minimise tout mes problèmes, ça va toujours bien » (Agrimony)

« Je suis sous le choc, je ne me remets pas de ce deuil des années après, je suis inconsolable » (Star of Bethlehem)

«Je suis ambitieux, tyrannique et je ne supporte pas d’être contredit » (Vine)

etc…

Les posologies :

Adulte, on utilise les fleurs de Bach pures, pendant 21 jours, à raison de 3 gouttes sous la langue à garder quelques minutes avant d’avaler 2 à 3 fois par jour.

Pour un adolescent : 3 gouttes 1 à 2 fois par jour

Pour un enfant de 3 à 10 ans : 3 gouttes 1 fois par jour

On trouve chez Déva des Fleurs de Bach sans alcool à base de sève d’érable.

Les contre-indications sont rares : femme enceinte, très jeune enfant, personne allergique ou en période de sevrage alcoolique (on pourra alors utiliser les Fleurs de Bach sans alcool) ou personne présentant des troubles psychologiques graves.

Je reste à votre écoute pour tout l’intérêt que vous portez ou porterez aux Fleurs de Bach.

Bonne santé et bel été !

 

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89