Qu’est ce que c’est ?

les TMS ou Troubles Musculo Squelettiques sont des affections inflammatoires en lien avec les articulations, muscles, tendons, ligaments et nerfs au niveau du dos, des cervicales, des membres inférieurs ou supérieurs, liées à une chronicité de postures ou gestes. L’inflammation et les douleurs sont progressives et nécessitent une prise en charge rapide et globale afin d’éviter l’incapacité de produire certains mouvements.

Les gestes répétés associés aux conditions de travail favorisent l’apparition de ces troubles d’origine professionnelle.

L’origine :

En dehors des contraintes professionnelles répétées, les TMS sont favorisés ou aggravés par de nombreux facteurs :

  • Le stress chronique, les conflits relationnels, les horaires difficiles, les mauvaises conditions de travail (froid, éclairage…) qui entraînent des contractures musculaires et crampes par utilisation excessive du magnésium
  • Les troubles et dettes de sommeil qui accentuent l’acidose tissulaire favorisant des douleurs et inflammations
  • L’alimentation déséquilibrée (sandwich, fast-food, micro ondes, alimentation industrielle pauvre en nutriments et vitamines, repas consommés rapidement ou sautés comme le petit déjeuner) favorise également l’acidose et le terrain inflammatoire
  • Le manque d’hydratation répété
  • La consommation d’excitants (café, thé noir, soda, alcool, tabac), pour lutter contre la fatigue, entraîne une fuite de magnésium et calcium favorisant la déminéralisation et épuise les réserves nerveuses, génère les crampes et souffrance du système ostéo articulaire

La prévention :

En préventif et dès l’apparition des premiers symptômes, il faut mettre en place rapidement une prise en charge adaptée auprès de médecins et thérapeutes :

  • Corriger et rétablir le système ostéo-articulaire : ostéopathe, chiropracteur, étiopathe, kinésithérapeutes
  • Modifier les conditions de travail si nécessaires : pauses régulières avec étirements, aménagement du poste de travail, alterner et diversifier les taches, visite d’un ergothérapeute, du CHSCT…
  • Renforcer l’hydratation (eau de source) en limitant les excitants
  • Gérer le stress pour limiter les contractures : respiration, sophrologie, yoga, relaxation, cohérence cardiaque
  • Mettre en place avec un spécialiste une activité physique régulière, douce et adaptée (natation, marche, renforcement musculaire, yoga)
  • Combler les carences minérales à l’aide d’un naturopathe et d’un bilan Oligoscan
  • Rééquilibrer une alimentation saine en s’inspirant de l’alimentation méditerranéenne : fruits et légumes crus et cuits vapeurs, protéines de bonne qualité (poissons, œufs, fromages de brebis/chèvres, légumineuses), huiles riches en oméga 3 1ère pression à froid, laits végétaux, herbes aromatiques.
  • Limiter les aliments acidifiants qui favorisent l’inflammation : sucres rapides, céréales raffinées (pain blanc, riz blanc, pâtes, céréales industrielles…), graisses saturées (viennoiseries, frites, fritures, charcuteries, pâtisseries), excès de viandes rouges, laits et produits laits de vache, gluten

En curatif :

  • Maintenir l’équilibre acido basique et l’hydratation (eau de source) : cure de magnésium, spiruline, jus d’herbe d’orge, minéraux alcalins associés à une réforme alimentaire personnalisée
  • Lutter contre l’inflammation de façon naturelle : curcuma, bromélaïne (si oedème), oméga 3, huile de krill, vitamine D
  • Lutter contre la douleur en externe : gel de silicium associé à des huiles essentielles en massage sur les zones douloureuses (HE de gaulthérie, eucalyptus citronné, hélichryse italienne)
  • Lutter contre la douleur en interne (névralgie, courbature, lombalgie, tendinite, canal carpien…) : écorce de saule (aspirine naturelle), reine des prés, harpagophytum (attention aux contre-indications)
  • Utiliser l’alternative naturelle aux corticoïdes : le cassis (en bourgeon ou feuilles)
  • Drainer les déchets acides : cure de sève de bouleau fraîche et crue, genièvre, aubier de tilleul
  • Prendre des antioxydants pour lutter contre les radicaux libres générés par l’inflammation
  • Soutenir la sphère émotionnelle : Fleurs de Bach, relaxation, sophrologie, hypnose, homéopathie
  • Et enfin : gérer le stress !

Qu’est ce que c’est ?

La méthode Acmos est basée sur la dimension énergétique afin de rééquilibrer l’organisme et son environnement. Les mesures des différents plans énergétiques (vibratoire, profond et de surface) se font grâce à l’Antenne de Lecher. Cet outil est émetteur d’onde et également récepteur pour faire un état des lieux énergétique.

La méthode potentialise, dynamise et s’inscrit dans la prévention. Avant même que les symptômes n’apparaissent, la circulation énergétique est perturbée. C’est donc sur l’origine des troubles et la cause profonde que nous pouvons agir. Cette méthode, comme la naturopathie, est holistique et s’inscrit donc sur la globalité de l’individu et non uniquement sur l’expression du symptôme.

C’est le corps directement qui va transmettre les informations via l’Antenne de Lecher car tout être humain est un émetteur/récepteur d’énergie et capable d’émettre et de capter des ondes.

L’objectif est de rendre les champs énergétiques parfaitement symétriques afin que notre corps soit en mesure de gérer les stress et agressions de la vie courante et de l’environnement.

Comment se déroule la consultation ?

La consultation se déroule en plusieurs étapes :

  • Prise de contact et anamnèse : histoire de la santé et des antécédents médicaux, traitements en cours, questionnaire
  • Mesures des champs
  • Mesures des méridiens situés au niveau des doigts et des orteils
  • Détermination du protocole à utiliser pour rétablir les désordres énergétiques
  • Déroulement du protocole avec harmonisation et transfert vibratoire pour lever les blocages énergétiques
  • Mesures des champs après rééquilibrage
  • Test des compléments alimentaires ou traitements pour potentialiser leur efficacité ou compenser les effets secondaires
  • Détermination du suivi éventuel à prendre dans le temps jusqu’au prochain rendez vous (huile essentielle, phytotéraphie, minéraux, homéopathie, chromo-thérapie…)

Pour qui ?

  • Pour les personnes en bonne santé dans un objectif de prévention
  • Pour les personnes sous traitement afin de renforcer les lignes énergétiques et diminuer les effets secondaires
  • Pour rétablir les capacités d’autogestion du corps dans le cas de troubles fonctionnels
  • Pour accompagner à tout âge les changements de vie ou transitions

Combien de séances et tarif ?

Le nombre de séances est déterminé en fonction des besoins. Au début, les séances seront plus rapprochées (entre 1 à 2 mois) et s’espaceront au fur et mesure des équilibrages qui tiendront plus longtemps dans le temps. Une séance annuelle est toujours conseillée en entretien.

Le tarif est unique : 80 €

Durée de la séance : 2 h

Lieu de consultation ; 65 avenue Sainte Marie à Saint Mandé

A noter : il faut apporter ses traitements ou compléments alimentaires

Bonjour à tous,

Vous pouvez ré-écouter mon interview à « Radio Totem » émission « Service compris » du vendredi 28 octobre à 10h12 au sujet de la chronobiologie et des conseils pour bien vivre le changement d’heure.

http://radiototem.fr/index.php/replay/les-chroniques/service-compris

 

Bon week-end avec le changement d’heure !

Votre naturopathe, iridologue

Corinne Allioux Goldfarbe

06 65 70 94 89

Nous allons vivre le changement d’heure dans la nuit du 29 au 30 octobre prochain avec plus de facilité qu’au printemps car il s’agit de dormir 1 heure de plus entre le samedi et le dimanche. Il faudra reculer notre montre d’1 heure pour se rapprocher de l’heure solaire et des plages d’ensoleillement.

Le système du changement d’heure a été mis en place pour la première fois en 1916 puis en 1940, sous l’occupation, et repris définitivement en 1976 par Valéry Giscard d’Estaing suite au choc pétrolier.

Il faut savoir que depuis cette date, nous vivons constamment décalés de 2 heures de plus sur le soleil pendant sept mois, de mars à octobre, et d’1 heure de novembre à février.

Au moment de l’heure d’été, nous avançons d’1 heure nos pendules ce qui fait perdre 1 heure de sommeil et ce qui accentue le retard de phase des « couche tard, lève tard » en raison de l’ensoleillement tardif. A l’inverse l’automne, défavorise les « lève tôt, couche tôt » en accentuant l’avance de phase.

On peut profiter de cette heure gagnée pour dormir davantage, car nous sommes le plus souvent en dette de sommeil mais pour les plus dynamiques, c’est l’occasion de profiter d’une journée plus longue et de se caler sur la nouvelle heure directement.

Il n’existe en réalité, que l’heure du soleil du fuseau horaire de notre pays. Il s’agit de l’heure solaire moyenne correspond à celle du méridien de Greenwich qui coupe la France en deux parties selon une ligne qui va de Villers sur Mer (Proche de Deauville) à Tarbes.

Ce procédé a pour motivation les économies d’énergie réalisées par le profit de la lumière naturelle en soirée durant la période estivale. La France, avec l’Espagne et le Benelux, cumulent encore un avancement de 2 heures en été.

Ce décalage influence nos hormones comme le cortisol et la mélatonine dont le pic a lieu la nuit entre 2 et 3 heures solaires. Les pics de vigilance sont décalés ainsi que la température corporelle calée sur le soleil.

  • le cycle veille-sommeil se rétablit entre 2 et 4 jours

  • le cycle de la température entre 5 à 8 jours

  • le cycle du cortisol est perturbé entre 1 et 3 semaines

On enregistre des malaises parmi 25 % de la population lors du décalage de l’heure en été ou en hiver avec une plus forte sensibilité chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Les différents symptômes sont nombreux, ajoutés à la difficulté de s’endormir ou de se réveiller le matin. On retrouve parmi les symptômes :

  • fatigue

  • troubles digestifs

  • modification de l’humeur

  • stress, burn out

  • démotivation

  • surmédicalisation

  • absentéisme

  • accidents du travail et de la route

  • baisse de la productivité

  • échec scolaire

  • troubles du sommeil

  • malaises avec augmentation d’accident cardiaque (plus 5% les jours qui suivent le changement d’heure)

  • dérèglement de la mélatonine et du cortisol…

En découle toute une série de conséquences sur l’humeur (irritabilité, agressivité, instabilité), sur le comportement (somnolence, bâillement, fatigue) et la baisse globale des résultats scolaires ou professionnels. La cause n’étant pas toujours identifiée, la médicalisation abusive reste malheureusement inefficace.

De même, il est très difficile d’évaluer l’impact réel de l’économie d’énergie réalisée selon la Commission Européenne.

On peut, cependant, proposer des solutions simples chez les personnes sensibles ou les personnes en avance de phase qui se lèvent et se couchent tôt :

  • se lever à l’heure habituelle sans bénéficier de l’heure supplémentaire. Dès le lendemain, on peut alors décaler par tranche de 15 minutes l’heure du lever pour la faire coïncider avec la nouvelle heure. Il est conseiller ensuite de se lever à heure fixe un certain temps pour resynchroniser l’horloge biologique plus facilement

  • décaler l’heure du lever (si possible) de 10 à 15 minutes durant la semaine précédente : si l’on se lève à 7h, il faudra se lever à 6h45, puis 6h30 puis 6h15

  • synchroniser dès le dimanche les heures des repas sur la nouvelle heure ainsi que celles des activités éventuelles (courses, sport, loisirs, sieste…)

  • consommer des protéines au petit-déjeuner pour être en lien avec les besoins physiologiques

  • ne pas faire la grasse matinée pour ne pas accentuer les effets du décalage

  • favoriser l’élévation de la température le matin (douche chaude) et exercice physique en matinée (marche, vélo, trajets à pied…) pour emmagasiner le maximum de lumière du jour 

  • favoriser l’abaissement de la température le soir (douche ou bain de pied tiède ou frais) pour faciliter le sommeil en soirée

  • éviter les écrans bleus, tablettes, ordinateurs, portable pour ne pas déséquilibrer la production de mélatonine et reculer l’heure du coucher

Enfin, on peut suivre les conseils habituels d’hygiène du sommeil : pas d’excitant après 16h (café, thé, alcool), pas de repas trop lourds ni trop alcoolisés le soir, faire une activité relaxante avant de dormir en évitant les écrans lumineux.

Bonne lecture à tous,

Corinne Allioux Goldfarba

Naturopathe, Iridologue

06 65 70 94 89

Les huiles essentielles nous apportent de nombreux bienfaits grâce à leur composés aromatiques. L’huile essentielle de carotte se distille à partir de la semence. Elle contient des sesquiterpénols et des sesquiterpènes. Ces composés sont rares et donc précieux. Ils ne présentent pas de toxicité et possèdent de nombreuses propriétés au niveau cutané et hépatique.

On peut trouver l’huile essentielle de «carotte sauvage» et «carotte cultivée». Cette dernière, que l’on choisit toujours de qualité biologique, a plus de concentration en sesquiterpénols.

C’est une huile appréciée des thérapeutes.

Quelles sont ses propriétés ?

  • L’HE de carotte est fortement régénératrice cutanée en cas de plaie, cicatrice, brûlure, tâche de vieillesse. Elle est également conseillée en cas d’eczéma, acné, couperose, furoncle, peau terne et fatiguée ou asphyxiée…
  • Elle est drainante et dépurative du foie et des reins. Elle est conseillée en cas de cholestérol, d’insuffisance hépatique et rénale, ou en suite d’hépatite ou de cirrhose
  • Elle est régénératrice des cellules du foie
  • C’est un tonique et stimulant de l’organisme. On va la conseiller en cas d’hypotension, de fatigue générale et nerveuse. Attention donc aux hypertendus.

Comment l’utiliser en interne ?

En cure d’automne protectrice pour drainer et revitaliser le foie et la peau.

Durée : 10 à 15 jours

3 gouttes du mélange dans une cuillère matin et soir après le repas

Flacon de 30 ml

  • HE Carotte cultivée biologique : 30 gouttes ou 1 ml
  • HE Livèche biologique (hypotensive, détoxifiante à visée hépato-rénale) : 15 gouttes ou 0,5 ml
  • Essence de Citron biologique (tonique digestive, dépurative hépatique, immunostimulante) : 90 gouttes ou 3 ml
  • Huile végétale de colza, lin ou bourrache à compléter pour obtenir 30 ml. Bien mélanger et conserver dans un endroit frais

Comment l’utiliser en externe ?

Après un démaquillage soigneux le soir, on peut appliquer un un Sérum « fait maison » pour tonifier, détoxiquer, régénérer et cicatriser la peau.

Mon sérum : Flacon de 30 ml

  • HE de carotte cultivée 30 gouttes
  • HE de myrte verte 30 gouttes
  • HE de géranium bourbon 30 gouttes
  • Remplir le reste du flacon avec de l’huile végétale à hauteur de 30 ml

HV de jojoba pour les peaux grasses et mixtes

HV de germe de blé pour les peaux atopiques

HV d’argan pour les peaux matures

HV d’avocat pour les peaux sèches

Enfin, profitez des bienfaits de la carotte dans votre assiette :

  • crue en entrée (en bâtonnet ou râpées) et toujours assaisonnée avec un peu d’huile de qualité pour une bonne assimilation du bêtacarotène (vitamine liposoluble)
  • en jus : avec du gingembre, citron, orange, betterave…
  • en velouté juste cuites à la vapeur + amande cuisine (à la place de la crème fraîche) et herbes aromatiques
  • en purée, cuites à la vapeur, en cake salé ou sucré…

Mais aussi en externe :

  • en hydrolat de carotte qui contient les mêmes propriétés que l’huile essentielle à vaporiser comme tonique sur la peau après le démaquillage (homme ou femme) : en cas de rougeur, irritation, détoxication et régénération
  • en macérât lipidique (mélange d’huile et carottes filtré après macération) très riche en vitamine A pour préparer la peau au bronzage et régénérer les peaux ternes

En conclusion, la carotte redonne des couleurs en automne avec une bonne humeur et une bonne mine. N’oublions pas le célèbre diction « les carottes rendent aimable » !

Bonne santé à tous,

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

Les Fleurs de Bach, qu’est ce que c’est ?

Les élixirs floraux permettent un accompagnement dans la découverte de soi en équilibrant les aspects émotionnels qui font obstacle à la guérison. On va pouvoir ainsi réduire la charge émotionnelle qui entoure un événement afin d’agir sur l’être global que nous sommes. C’est le Docteur Edward Bach qui a mis au point cette méthode entre 1929 et 1936. Les élixirs floraux sont proches des remèdes homéopathiques et sont basés sur le principe de la résonance énergétique et du transfert d’information. A partir des quatre émotions fondamentales (peur, colère, tristesse, joie), on va rééquilibrer les 38 états émotionnels suivant les circonstances, les événements ou les étapes de vie. Il existe 7 groupes :

  • Peur
  • Incertitude
  • Manque d’intérêt pour le présent
  • Solitude
  • Hypersensibilité aux influences et aux idées
  • Abattement et désespoir
  • Souci excessif d’autrui

J’ai découvert la grande qualité du laboratoire DEVA créé en 1986. La rigueur, l’étique et le respect de la méthode originelle du Dr Bach permettent une élaboration d’un produit hautement vibratoire.

Les fleurs sauvages et préservées sont cueillies à la main à l’aide d’un cristal en respect total de la fleur. La macération se fait au soleil et les matières premières sont de qualités biologiques. Les fleurs sont françaises et cueillies dans le Vercors et les Alpes au cœur de la nature.

On y trouve des fleurs simples, des composés floraux, des synergies d’huiles essentielles (Élixirs essentiels) à respirer en 3 fois (une narine après l’autre).

Comment bien préparer sa rentrée avec les Fleurs de Bach ?

  • En cas d’urgence, de stress aigu et ponctuel, de crise ou choc : le Rescue ou le composé floral Deva ASSISTANCE sont à avoir sur soi pour se protéger et s’apaiser
  • Face aux peurs de la rentrée : le composé floral + Élixir essentiel COURAGE permettent de mettre en œuvre ses projets.
  • En cas de changement : le composé floral + Élixir essentiel EVOLUTION aident à aller de l’avant et surmonter les émotions du passé
  • Si peurs paralysantes : Ail sauvage
  • Si peur de reproduire les mêmes schémas ou erreurs : Bourgeons de Marronnier
  • Si peur de ne pas y arriver : Capucine
  • Si peur de ne pas être parfait : Eau de roche
  • Si peur de rater : Mélèze
  • Si peurs identifiées ou cauchemars : Mimulus jaune
  • Si peurs non identifiées : Tremble
  • Si les lundis matin sont difficiles : Charme
  • Si difficulté à reprendre le rythme : Ipomée
  • Si manque de concentration : Clématite
  • En cas de surmenage intellectuel : Romarin

Les posologies :

Adulte, on utilise les fleurs de Bach pures, pendant 21 jours, à raison de 3 gouttes sous la langue à garder quelques minutes avant d’avaler 2 à 3 fois par jour.

Pour un adolescent : 3 gouttes 1 à 2 fois par jour

Pour un enfant de 3 à 10 ans : 3 gouttes 1 fois par jour

On trouve chez Déva des Fleurs de Bach sans alcool à base de sève d’érable.

Les contre-indications sont rares : femme enceinte, très jeune enfant, personne allergique ou en période de sevrage alcoolique (on pourra alors utiliser les Fleurs de Bach sans alcool) ou personne présentant des troubles psychologiques graves.

Je reste à votre écoute pour tout l’intérêt que vous portez ou porterez aux Fleurs de Bach.

Bonne santé et belle rentrée !

 Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon livre « Trouver son rythme grâce à la naturopathie » aux éditions Jouvence le 16 septembre 2016.

Ce livre aborde le sujet de la chronobiologie et la chrono-nutrition à travers les dix techniques de naturopathie pour trouver des solutions à la désynchronisation de l’organisme.

L’horaire d’été, les rythmes professionnels et scolaires, le décalage horaire, nécessitent une adaptation permanente de nos rythmes intérieurs. Cette adaptation se fait grâce aux horloges biologiques reliées aux informations internes mais surtout aux éléments extérieurs comme la lumière, les saisons, la température ou le bruit.

Lorsque l’inadaptation se manifeste, des symptômes peuvent apparaître ou s’aggraver comme l’insomnie, le stress, la fatigue chronique ou la prise de poids.

Je vous propose des solutions simples et non toxiques, des méthodes naturelles pour retrouver une harmonie et un bien être au quotidien en fonction de votre âge et votre environnement.

Vous pouvez vous procurer le livre grâce aux sites habituels (Fnac, Amazon…) et sur le site de l’éditeur Jouvence

Je vous le propose également en cabinet dès à présent.

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

Bonne lecture et bonne rentrée !

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridlologue

06 65 70 94 89

livre chronobiologie

Bonjour à tous,

C’est avec plaisir que je vous informe d’un nouveau lieu de consultation.A partir du mois de septembre, je serai 1 week-end par mois en Normandie à Houlgate (proche du centre ville) pour vous recevoir en consultation de naturopathie.

  • Les jours : vendredi, samedi et dimanche
  • Les horaires : 9h00 à 18h30
  • Consultations : bilan en naturopathie, en nutrition et Oligoscan

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire et prise de rendez vous au :

06 65 70 94 89

Le tarif et le déroulé des consultations reste inchangé et est disponible sur mon site : http://corinnegoldfarbe.fr/

Dans l’attente et le plaisir de vous y rencontrer, je vous souhaite une belle rentrée

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

Voici un texte poétique anonyme qui nous renvoie à des vérités simples et à une prise de conscience sur le bonheur et le temps présent, seule période sur laquelle nous pouvons agir et dont nous pouvons profiter pleinement.

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant, et ensuit après en avoir eu un autre…

Plus tard, on se sent frustré, parce qu nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.

On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pou notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture, ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand ce sera la retraite…

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent.

Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce ?

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer.

La Vraie Vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors la vie allait commencer !!!

Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin.

Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore :

Quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

Le bonheur est une trajectoire et non pas une destination !

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.

Je vous souhaite un très bel été !

Corinne Allioux Godlfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89

C’est la saison chaude de l’année et il faut en profiter pour se détoxiquer (des pollutions extérieures) et se détoxiner (des pollutions intérieures). Je vous propose quelques conseils à mettre en place pour profiter pleinement des vacances et se recharger avant la rentrée.

Les pollutions extérieures :

  • supprimer tout déodorant
  • diminuer le tabac
  • profiter de la lumière naturelle et du soleil aux heures conseillées : avant 11h et après 16h selon l’ensoleillement
  • éviter l’excès de maquillage, parfum, coloration pour les cheveux…
  • diminuer le téléphone portable, les tablettes, le wifi, l’ordinateur, la TV, micro-ondes et les ondes électromagnétiques en général

Les pollutions intérieures :

  • boire 1,5 litre d’eau de source
  • faire une mono-diète 1 jour par semaine (ne manger qu’un seul aliment du matin au soir : fruit ou légume)
  • faire une cure de sève de bouleau : chez Végétal Water (mon code pour les réductions = CO 00283)
  • faire une cure de jus frais de légumes
  • supprimer le sucre en dehors des fruits, fruits secs et chocolat 80%
  • diminuer le café, l’alcool, les sodas
  • faire des cure de psyllium blond pour nettoyer le côlon
  • prendre le temps de faire les repas à partir de produits de saison
  • respirer profondément (inspiration et expiration longue) pour éliminer les déchets acides
  • faire des exercices physique pour transpirer : jogging, vélo, randonnées…
  • faire du hammam, sauna ou sauna infra-rouge
  • faire des massages drainants ou lymphatiques
  • marcher pieds nus sur le sable, dans la mer et dans la rosée du matin

Autres conseils :

  • faire la sieste plutôt que la grasse matinée
  • se reconnecter avec ses rythmes naturels (sommeil, appétit…)
  • soutenir la circulation veineuse et lymphatique : massage aux huiles essentielles (menthe poivrée, cyprès de Provence, lentisque pistachier, hélichryse italienne…) + huile végétale (calophylle), tisanes circulatoires, cure de plantes circulatoires (vigne rouge, cassis, hamamélis, fragon, marc de raisin, marronnier d’inde…)
  • consommer des antioxydants : fruits et légumes, baies fraîches ou sèches (goji, myrtilles, cassis…), graines germées, thé vert
  • profiter des autres, de la vie et de l’amour !

Je vous souhaite un bel été !

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe Iridologue

06 65 70 94 89