Les grandes classes d’aliments n’ayant pas les mêmes compositions chimiques, leur dégradation et leur assimilation ne suivront- pas le même processus. Sur le plan digestif, chaque aliment se caractérise par trois paramètres :

  • le temps de digestion

  • le milieu acido-basique nécessaire

  • l’énergie nécessaire à la digestion

 

ACIDE ET AMIDON Conséquences : fermentations, ballonnements et gêne abdominale

Ex : fruits et céréales, pizza, pâtes ou riz sauce tomatePROTEINE ET AMIDONAssociation : digestion plus lente, meilleure assimilation des protéines

Dissociation : digestion facile et rapide, perte de poids, idéale au démarrage d’une cure de désintoxication (3 sem à 2 mois) mais assimilation des protéines moins bonne.

Solution : 80% protéines + 20% amidons + légumes en alternance avec 20% protéines + 80% amidons + légumesPROTEINE ET PROTEINEA éviter :

Viande + œuf

Viande + oléagineux

Viande + fromage

Œuf + lait

Œuf + oléagineux

Fromage + oléagineux

Lait + oléagineuxACIDE ET PROTEINEConséquence : putréfaction

Exception : oléagineux et fromage + fruits acides (grâce aux graisses)GRAISSE ET PROTEINELes aliments contenant naturellement graisse et protéines (oléagineux, fromage, lait) sont de digestion plus lente.

Les légumes verts (surtout crus) neutralisent l’effet inhibiteur de graisseSUCRE ET PROTEINEConséquence : fermentationSUCRE ET AMIDONConséquence : fermentation

 

 

Juin
9
0

Les monodiètes

Principes :

Il s’agit de consommer un seul aliment simple, pendant au moins 24 heures : légumes, fruits frais, fruits secs sucrés, céréales ou éventuellement fromage blanc. Les légumes et les fruits seront cuits ou/et crus et/ou sous forme de jus.

Alimentation :

On peut se contenter de repas sous forme de monodiète (le soir par exemple)
On peut changer d’aliment en cours de cure

On trouvera une facilité à digérer, une économie d’énergie, une limitation de la production de toxines, un repos digestif plus long entre les repas.

La monodiète agit essentiellement grâce à la restriction alimentaire. L’autolyse (utilisation de ses tissus par les enzymes) sera donc plus ou moins importante selon la valeur nutritive de l’aliment choisi.

Il n’y a pas de limite quantitative, en faisant cependant attention aux fibres (ballonnements), aux fruits crus (refroidissement, acidification, ballonnements) ou secs sucrés (excès de sucre). Moins l’aliment est nutritif, plus on puisera dans nos réserves rapidement.

Il faut choisir l’aliment en fonction de la nature des déchets à éliminer :
si les déchets sont colloïdaux (colles, mucus, sébum…) => choisir plutôt des fruits et légumes
si les déchets sont cristalloïdaux (calculs, acides, douleurs…) => choisir des légumes ou fruits (crus, cuits, jus) si le tempérament est sanguin, sinon, préférer les céréales, pommes de terre, bananes.

Les activités conseillées : activités physiques douces pour la stimulation émonctorielle et tout ce qui nous met en contact avec la nature.

Selon les saisons :

1) L’ETE

Cure d’ananas : 1 soir par semaine chez les tempéraments nerveux et frileux, et 1 à 3 jours par semaine chez le tempéraments sanguins
indications : digestions des protéines, diurétique, arthritique, goutte, lithiase, putrescences intestinales
contre indications : aphtes, irritations digestives
comment procéder ? => ½ ou 1 fruit cru bien mûr par repas + HE de vanille + graines de cardamome ou anis vert en poudre par exemple

2) JUILLET/AOUT
Cure de pêche : de 1 à 6 jours
indications : diurétique, draineur intestinal doux
contre indications : si colite
comment procéder : alterner les pêches et en compote peu cuite ou en jus entre 2 à 4 kg/jour

3) AOUT A OCTOBRE
Cure de myrtilles : 24 à 36h en monodiète et/ou 3 à 12 semaines en cure supplétive (tisane et jus)
indications : antiseptique des voies urinaires et intestinales, bactéricide, hypoglycémiant, tonique de la vision
contre indications : aucune
comment procéder ? 5 prises par jour jusqu’à 1 kg

4) SEPTEMBRE/OCTOBRE
Cure de raisin : 24 h/semaine ou en supplétif 2 à 6 semaines (1 grappe vers 11h et 18h)
Indications : tous les émonctoires sont sollicités : le teint s’éclaircit, la peau s’assainit, le drainage rénal et hépatique est profond, les intestins soulagés des fermentations…Rajeunissement physiologique et psychologique.
Contre indication : diabète insulino-dépendant
Comment procéder ? 24h par semaine durant 3 semaines ou 1 repas par jour pendant 1 à 3 semaines

5) AUTOMNE
Cure de cassis : 1 repas ou 1 journée (1 semaine maximum)
Indications : drainage des déchets, tonus, circulation, anti-inflammatoire, diarrhées, goutte, prostate
Contre indications : personnes frileuses et acidifiées
Comment procéder ? fruits crus + feuille de menthe, vin de cassis, tisane de feuilles de cassis

6) OCTOBRE A MARS
Cure de bananes : 1 jour/semaine ou 2 jours tous les 10 jours
Indications : alcalinisant, réchauffant, pansement intestinal
Contre indications : si diabète ou excès de potassium dans le sang
Comment procéder ? fruit cru bien mûr et écraser parfaitement à la fourchette

7) HIVER
Cure de céréales sans gluten : sarrasin, quinoa, riz ½ complet, patate douce + huile crue et aromates

8) DEBUT DU PRINTEMPS
Cure de sève de bouleau : 21 jours 2 à 3 verres hors des repas : chez Vegetal Water
Indications : fortifie, régénère et draine les toxines (minceur)
Contre indications : aucune

9) FIN DE PRINTEMPS
Cure de cerises : 1 à 6 jours ou 1 seul repas pendant 1 semaine
indications : diurétique, détoxiquant, reminéralisant, tonique nerveux, amincissant, nettoyage du foie, lithiases, articulations douloureuses
contre indication : colite
comment procéder ? éviter les cerises aigres ou acides et ne pas dépasser 3kg/jour

10) TOUTE L’ANNEE
Cure de propolis (Pollenergie) et eau Hydroxydase (magasins bio ou pharmacie)