« Mon Atelier de Naturopathie » continue à s’enrichir de nouveaux outils performants permettant au mieux d’analyser le terrain afin de préserver et d’améliorer la santé.

Nous savons désormais que les femmes sont encore sous diagnostiquées face aux troubles cardiovasculaires. De façon générale, la prévention et gestion du stress voire du Burn Out sont des sujets quotidiens d’actualités et de consultations.

La plate forme SO CHECK propose 2 outils de prévention du bien être et de la santé.

  1. L’OLIGOSCHECK qui est l’évolution du bilan OLIGOSCAN par ses mesures : oligoéléments, minéraux, vitamines, métaux lourds et l’analyse des différents systèmes de l’organisme (spectrophotométrie au niveau de la main).
  2. Le CARDICHECK qui évalue le stress aigu et chronique à travers l’équilibre rythmique vital mesuré avec un Oxymètre au niveau du doigts. C’est aussi un moyen d’évaluer la souplesse artérielle.

L’oxymètre est un outil permettant la mesure de l’onde de pouls (indice pulsatoire), la quantité d’oxygène qui circule dans les artères et le rythme cardiaque.

C’est l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans le sang, on dit qu’elle est « saturée en oxygène ».

Elle se prend au niveau de l’index de la main gauche en état situation de détente et dure 3 minutes. Attention : la mesure doit s’effectuer à distance du tabac.

Ce nouvel outils réuni 5 indicateurs :

Cardiflex : basé sur 2 points de l’onde de pouls : systole et réflexion. Ils permettent d’estimer la souplesse des artères.

Cardistress : basé sur l’activité de la cohérence cardiaque et sur le système nerveux autonome. Il s’agit d’un indicateur du stress et la capacité à y remédier.

Cohérence cardiaque : basé sur la variabilité entre 2 battements cardiaque

SNA (système nerveux autonome) : il représente l’équilibre des systèmes nerveux parasympathique (frein) et orthosympathique (accélérateur)

IRT (indice respiratoire tissulaire) : il s’agit d’un évaluation de la saturation de l’oxygène dans le sang

Ce bilan peut s’effectuer en complément du bilan OLIGOCHECK ou indépendamment dans un cadre de prévention cardiaque et nerveuse et se pratique en 2 temps au cabinet :

  • Une mesure en situation normale
  • Une 2ème mesure en cohérence cardiaque

.

Il est accompagné des conseils en hygiène vitale et alimentaires personnalisés.

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

Bonne santé à vous !

Il s’agit d’un bilan et non un diagnostic car seul un médecin est habilité et qualifié pour l’établir. Il ne peut en aucun cas remplacer ou se substituer à un suivi, traitement ou examen médical 

L’adolescence est une période où le capital santé se met en place pour tout le restant de la vie. Il s’agit donc de l’accompagner avec soin et soutenir les apports minéraux et alimentaires.

Les apports énergétiques pour les adolescents, entre 12 et 16 ans, varient entre 2000 et 2900 kcal. Ils sont plus importants que ceux des adultes en proportion de leur taille. En effet, la croissance (dents, os, muscles, système sanguin et hormonal…) nécessite un apport équilibré de nutriments indispensables durant cette période.

Les aliments industriels favorisent la prise de poids et les carences qui sont difficiles à déceler d’un point de vue physiologique.

C’est le comportement et les compétences des ados qui seront un bon indicateur. Il faut être vigilant face au problème de mémorisation, de concentration, de retard d’apprentissage ou trouble, de déficit de l’attention, d’hyperactivité, de fatigue, de trouble du sommeil ou d’irritabilité excessive.

L’immunité est aussi fragilisée en cas de carence. Les aliments doivent être riches en oméga 3, fer, calcium, vit B et D et zinc.

Une hydratation régulière en évitant l’eau du robinet est nécessaire : eau minérale ou de source en bouteille.

C’est l’âge des plaisirs immédiats (fast food, pizza, alcool) et des repas entre amis. Il ne s’agit pas d’interdire cette émancipation et besoin de liberté en dehors de la maison. Le rôle des parents est de compenser par la qualité des aliments, la saveur, la régularité des repas pris en famille et la suppression des grignotages.

C’est aussi l’âge des premiers régimes pour les filles (le plus souvent) soucieuses de ne pas prendre du poids au moment où le corps doit se construire avec la venue des premières règles.

L’acné concerne trois quarts des adolescents. Dans ce cas, il faudra adopter, le temps nécessaire, une alimentation spécifique car le lien entre l’alimentation de type « occidentale » et l’acné a été apporté par des scientifiques.

Il s’agit principalement de diminuer : lait, sucre, céréales raffinées et gluten.

Enfin, le micro-onde, les plastiques alimentaires, l’aluminium, les cosmétiques chimiques sont à éviter car ce sont des pollueurs et perturbateurs endocriniens.

Comment soutenir l’organisme ?

A l’aide d’un bilan Oligoscan et Alimentaire (à voir au cabinet), il est possible d’équilibrer le terrain en comblant les carences minérales, l’équilibre acido basique et en personnalisant les besoins et les conseils spécifiques à chacun.

Voici quelques exemples de repas appropriés aux ados :

Le Petit Déjeuner :

  1. Boisson chaude : thé vert nature, chicorée, chocolat au lait végétal (cacao cru non sucré biologique), lait végétal nature
  2. Fruit frais + oléagineux trempés de la nuit : amandes, noix de Brésil, noix, noisette (mélange de l’étudiant)…
  3. Compote + fruits secs et amandes + pollen
  4. Yaourt de brebis + amandes.+ pollen…
  5. Tartine de pain de mie bio + beurre cru biologique ou purée d’amande (mélangée à un peu d’eau)
  6. Tartine de pain au levain biologique + beurre cru + jambon (ou saumon, dinde, viande des grisons, fromage…)
  7. 2 œufs mollet (4,5 mn) avec pain au levain biologique
  8. Céréales bio sans gluten (Ex : Alcamatin) + lait végétal (en alternative aux céréales industrielles)
  9. Éviter la confiture et remplacer par de la compote sans sucre ou des fruits secs mixés au blender avec un peu d’eau ou jus d’orange (pruneaux, dattes, figues, abricots secs)

Le Déjeuner :

  1. Une entrée : crudité, avocat ou fruits frais
  2. Protéine animale + légumes cuits + féculent
  3. Pain au levain biologique
  4. Compote non sucrée

La collation :

  1. Fruits frais de saison : banane, pomme, poire…
  2. Mélange de l’étudiant : fruit secs et oléagineux
  3. Chocolat noir (supérieur à 70 % de cacao)
  4. Barre à la spiruline
  5. Gâteau ou crêpe maison
  6. Boisson : milk shake (lait de riz), smoothie, jus frais maison, eau

Le Dîner :

  1. Une entrée : salade composée avec bonnes huiles et aromates ou soupe maison
  2. Protéine végétale : galettes de céréales + légumineuses ou protéine animale maigre (poisson gras, œuf non frit)
  3. Légumes cuits à volonté (vapeur, wok, gratins, purées) : carottes, pommes de terre, patates douces, légumes verts (courgette…)
  4. Pain au levain biologique
  5. Compote ou fruit cuit, crème dessert végétale ou yaourt de brebis

Je vous souhaite une belle santé et un beau mois de septembre !

Août
30
0

Le bon pain

Le pain fut pour de nombreuses générations, un alimentation central et complet apportant des minéraux, des fibres, des protéines et des sucres lents. On pouvait survivre en mangeant du pain.

Très récemment, l’industrie a modifié sa fabrication ancestrale et surtout la qualité du blé devenu un poison alimentaire. Le levain a laissé place à la levure de boulangerie qui perturbe également notre microbiote et l’assimilation des nutriments.

Se priver de pain est tout à fait possible, mais on peut aussi redécouvrir le pain ou les pains grâce à des boulangers engagés qui le fabriquent comme autrefois : blé ou céréales non traitées, eau de source, fermentation au levain naturel, créativité…

« J’adore le pain ! » j’avoue que moi aussi…

Le bon pain est un plaisir pour nos sens : l’odorat, le goût, la vue.

On peut choisir de le faire soi même avec ou sans machine à pain.

Sinon voici quelques adresses pour retrouver le goût et la qualité du bon pain avec ou sans gluten :

« L’autre boulange » à Paris 11 et 12ème

« Chambelland » à Oberkampf Paris 11ème

Boulangerie Maxime Bussy à Paris 20ème,

No glu à Paris 7 et 11ème

Boulangerie Helmut Newcake à Paris 8

« Les berlingots d’hier » à Paris 14ème

« Panifica » à Paris 9,

Boulangerie au 3 rue du Nil à Paris

Manicaretti 60 rue de Paradis Paris 10

Boulangerie Eric Kayser Paris 1er

Les pains d’Erik au grand panier bio à Mareuil lès Meaux

Le pain de la liberté à Montreuil

Patibio à Eragny et Les Lilas

Pour connaître les bonnes boulangeries dans les autres régions de France, voici quelques sites à consulter :

Sites : http://because-gus.com/

http://biogourmand.info/
http://www.placetobio.fr/

Bonne rentrée et bonne santé à tous !

Août
10
0

Tester la candidose

Notre microbiote est au cœur de notre santé physique, mentale et émotionnelle. La candidose est un déséquilibre des candidas albicans qui peuplent notre intestin. Ils vivent en symbiose avec notre organisme mais peuvent muter en développant des filaments et passer sous forme de mycéliums. Cette nouvelle forme, friande de sucre, peut traverser la muqueuse intestinale et passer dans le sang et la circulation lymphatique. Ils produisent des toxines et se propagent dans différents endroits du corps créant de nombreux troubles.

Le symptôme le plus évident étant l’envie pulsionnelle de sucre.

Comment faire face à une candidose ?

Il suffit d’agir en 3 étapes :

  • Tester
  • Changer l’alimentation
  • Traiter

Tout d’abord la détecter à l’aide de 3 tests simples et pratiques, dont 2 à faire à la maison, pour mettre en évidence une candidose et son niveau d’inflammation.

Il s’agira ensuite de rétablir l’alimentation sur plusieurs mois à l’aide d’une diététique appropriée

Enfin, les compléments alimentaires ciblés sont indispensables pour améliorer les symptômes ou les réduire à « bas bruit ».

Le bilan complet inclus des conseils alimentaires, les cures à mettre en place ainsi que les questionnaires et tests de dépistage.

Le tarif du test = 25 € (paiement sécurisé)

Il se fait par Internet et mail, donc pas de déplacement au cabinet.

N’hésitez pas à me demander les informations par mail ou SMS.

Je vous souhaite une belle santé !

Les maladies de civilisations comprennent des risques métaboliques avec un statut inflammatoire, un stress oxydant, une intoxication et un phénomène de glycation importants. Nous avons des systèmes de défenses et d’équilibre mais ils arrivent rapidement avec l’âge et le mode de vie à saturation.

La glycation des protéines est un phénomène qui participe à ce risque associée à d’autres facteurs comme l’obésité, la résistance à l’insuline, l’hypertension, les dyslipidémies, la Nash…

La glycation est un facteur de vieillissement majeur.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de la fixation de molécules de glucose, fructose ou sucres divers sur une protéine alimentaire ou protéine de notre corps (insuline, hormone de croissance, enzymes…). Cette nouvelle combinaison dangereuse forme alors un AGE (advances glycation products) et ne peut plus être ni détruite ni éliminée par nos cellules. Une protéine glyquée perd son activité dans notre organisme.

Ces AGE stimulent également la production de radicaux libres favorisant ainsi le stress oxydatif et les maladies dégénératives.

Les AGE se fixent sur le collagène du corps : artères, muscles, tendons, gencive, cartilage, peau , vaisseaux…provoquant ainsi des cataractes, rides, fibroses, athérosclérose par exemple.

Comment agir ?

  • réviser les habitudes alimentaires : éviction des aliments transformés, industriels, raffinés, sucrés autres que les fruits
  • privilégier une alimentation à IG bas ou modéré
  • pratiquer une restriction calorique régulière
  • diminuer la glycation : carnosine, polyphénols, coenzyme Q10
  • diminuer la production des AGE : brocoli entre autre
  • contrôler la glycémie ou la sensibilité à l’insuline : cannelle, huile de périlla ou de nigelle, gymnema sylvestris, chrome, zinc, magnésium…
  • diminuer l’inflammation : curcuma, mastic de chios, oméga 3/6
  • traiter le foie
  • gérer le stress et améliorer le sommeil
  • pratiquer une activité physique régulière

Je vous souhaite une belle santé et de bonnes vacances !

En ce milieu d’année et après une période difficile, je vous propose un bilan de santé établi à partir d’un questionnaire détaillé. Ce questionnaire, simple et rapide, permet d’établir un profil spécifique à chacun pour s’orienter vers un équilibrage des dysfonctionnements existant au niveau cellulaire.

C’est avec l’appui du laboratoire Nutergia, un laboratoire français fondé en 1989, qui s’inspire des principes du Dr Kousmine.

« parce que notre santé dépend avant tout de celle de nos cellules et de l’environnement auquel elles sont soumises ! ».

Le bilan Iomet détermine un profil correspondant à 7 terrains biologiques différents :

  • terrain oxydé dénaturé = O
  • terrain carencé en acide gras polyinsaturé = C
  • terrain hypoglycémique = H
  • terrain acide déminéralisé = A
  • terrain neuro-dystonique = N
  • terrain baso-colitique = B
  • terrain intoxiqué = I

En fonction des résultats, je vous propose une réponse et une analyse des besoins nutritionnels sous forme d’histogramme.

Il s’agira alors de mettre en place une cure personnalisée, afin de  :

  • détoxiquer les surcharges cellulaires et de restaurer le capital fonctionnel des cellules
  • restructurer et compenser les carences afin de relancer le métabolisme en fonction des besoins

La naturopathie agit sur tous les niveaux de l’individu en tenant compte de ses contraintes familiales, sociales, professionnelles et environnementales.

Le bilan complet inclus des conseils alimentaires, les cures à mettre en place ainsi que les fiches techniques relatives au résultat du bilan.

Le test est également possible pour les enfants à partir de 6 ans.

Le tarif du test = 25 € (paiement sécurisé)

Il se fait par Internet et mail, donc pas de déplacement au cabinet.

N’hésitez pas à me demander le questionnaire par mail ou SMS.

Je vous souhaite une belle santé !

La peau, organe à part entière, est notre barrière de protection et le reflet de notre santé et de nos émotions.

Alors pour prendre soin de notre peau en cette période estivale, il est nécessaire de faire un bilan des éléments nutritifs.

L’oligoscan (Oligochecq) mesure, grâce au procédé de la spectrophotométrie, les différents éléments nécessaires à la peau et apporte une analyse grâce à de nombreux indicateurs :

  • Stress oxydatif
  • Protection anti oxydante
  • Bilan des minéraux et des oligoéléments
  • Vitamines
  • Santé intestinale
  • Equilibre acido basique
  • Analyse cutanée : élasticité/texture, état du vieillissement, fragilité
  • Réparation tissulaire
  • Pollution et capacité hépatique à détoxiquer
  • L’équilibre émotionnel et nerveux

L’analyse cutanée 

Les différents indicateurs de la peau montrent l’état de la fonction de cicatrisation et réparation tissulaire mais aussi la capacité « anti ride » de la peau si tous les ingrédients sont présents.

La peau a besoin en de zinc et silicium en priorité mais également de fer, manganèse, cuivre, chrome et sélénium.

Le zinc joue un rôle dans la fabrication d’élastine qui donne à la peau son élasticité et sa fermeté. Il participe également à la production de kératine indispensable aussi aux ongles et cheveux.

Attention : la présence de cadmium bloque l’assimilation de zinc.

Le silicium joue un rôle sur la texture, cicatrisation et densité cutanée.

Attention : la présence d’aluminium bloque l’assimilation du silicium.

Ces 2 minéraux jouent un rôle essentiel en cas d’acné, d’eczéma ou autres pathologies de la peau.

Le stress oxydatif

Deux indicateurs indiquent le degré de protection oxydative de l’organisme et son degré d’oxydation. Si la peau montre des taches pigmentaires, des rides ou ridules, un teint terne, il est fort conseillé d’apporter des antioxydants alimentaires et modifier son mode de vie. Ces indicateurs sont précieux pour l’ensemble de l’organisme.

La soustraction de ces deux indices démontrent si l’oxydation est neutralisée par la protection.

Les vitamines

La mesure des vitamines A, E, C sont indispensables à la qualité et nutrition de la peau au niveau

de l’oxydation, de l’entretien, de la synthèse du collagène, de l’hydratation, du renouvellement cellulaire, de l’élasticité de la peau et la beauté du teint.

La perméabilité intestinale

Cet indicateur permet de travailler sur la cause et le terrain au niveau de l’assimilation des nutriments, la gestion des toxines et de l’inflammation. En cas de porosité intestinale, la peau avec son rôle d’émonctoire va se charger d’éliminer une partie des toxines via les glandes sébacées et sudoripares.

L’équilibre acido basique

L’acidose tissulaire fragilise la peau : elle devient sèche, fragile, réactive, sensible et peut présenter des boutons, fissures ou crevasse, des rougeurs avec des démangeaisons. Certaines pathologies sont favorisées comme l’herpès ou l’eczéma. L’alimentation, le stress, le tabac, les pollutions et le mode de vie sont impliqués dans l’équilibre acido basique.

L’équilibre nerveux

La peau à la même origine embryonnaire que le système nerveux. On ne peut pas parler de la santé cutanée sans aborder l’équilibre nerveux. Le magnésium et le lithium sont essentiels mais de nombreux facteurs sont à prendre en compte en terme d’hygiène de vie.

Les toxines et l’équilibre hépatique

Le foie est un organe majeur pour filtrer le sang des toxines ingérées. La quantité de métaux lourds entre autre participe à l’intoxination. L’indice de sulfo conjugaison permet de connaitre la capacité hépatique à filtrer les pollutions et toxines du corps. Au niveau cutané, on va constater : des boutons, rougeur, couperose, des yeux gonflés au niveau des paupières, une peau réactive ou malade.

Voici donc un aperçu des possibilités d’un bilan rapide au niveau du derme de la main.

D’autres outils peuvent compléter ce bilan au cabinet :

  • le Physioscan pour corriger les déséquilibres énergétiques
  • le drainage lymphatique manuel Vodder pour désengorger les toxines au niveau du visage ou du corps.

Bonne santé à toutes et à tous !

La pilule contraceptive est parfois utilisée sur plusieurs années, inhibant ainsi les fonctions hormonales naturelles. C’est un moyen sûr mais associé à de nombreux effets secondaires sur la santé : carences minérales, troubles circulatoires et hépatiques, déprime ou manque de libido.

La France est l’un des pays où le taux de contraception administré est le plus élevé avec un accroissement de fausses couches et troubles de la fertilité.

En effet, la prise régulière de la pilule entraîne la chute de certains minéraux et vitamines : zinc, sélénium, toutes les vitamines B dont l’acide folique (B9) précieuse pour la grossesse.

Parfois, le cycle ne se remet pas en route et nécessite une prise en charge.

L’après pilule est une question fréquente lors des consultations pour de nombreuses femmes avec ou sans le projet d’une future grossesse.

Que faire pour régénérer son organisme après la pilule ?

1) On commence tout d’abord par régénérer et non drainer son organisme pour le revitaliser en profondeur.

  • Minéraliser : spiruline, pollen pour les vitamines B et produits de la ruche, plasma marin, zinc, magnésium, minéraux traces et antioxydants en fonction des besoins (voir à l’Oligoscan)
  • Régénérer le foie : chardon marie, desmodium, romarin, chrysantellum
  • Désenflammer : équilibre d’oméga 3 et 6, curcuma

2) Ensuite, on draine les toxines grâce à la sève de bouleau, aux plantes drainantes des émonctoires : pissenlit, artichaut/radis noir… et on optimise avec la gemmothérapie.

Les techniques manuelles viennent en appui : drainage lymphatique, respiration, activité physique, sauna/hammam, massages et repos !

3) On soutient la fonction hormonale : bourgeons de framboisier, de pommier, onagre et plantes à visée hormonale

4) On élimine les perturbateurs endocriniens : produits de beauté, produits ménagers, alimentation industrielle, pollutions et ondes électromagnétiques.

La naturopathie offre des outils afin de personnaliser les besoins : Oligoscan (bilan de terrain) et Physioscan (équilibrage énergétique)

On dit qu’une grossesse se prépare 9 mois à l’avance !

Bonne santé à toutes et à tous

La sinusite est une inflammation douloureuse d’un ou plusieurs sinus de la face.

Les sinus sont des cavités dont les sécrétions s’évacuent normalement dans les fosses nasales. En cas d’inflammation, une obstruction de ce phénomène entraîne une congestion des muqueuses.

La sinusite peut être aiguë : d’origine virale, elle apparaît 1 à 3 fois par an et disparaît en quelques jours.

La sinusite peut être chronique : sans fièvre, elle persiste au delà d’un mois et s’associe à différents symptômes.

Heureusement, il existe de nombreuses solutions naturelles en naturopathie à personnaliser selon l’origine des troubles et le terrain de chacun.

Quelles sont les causes ?

Les causes les plus fréquentes nécessitent dans certains cas une exploration médicale.

Les voici :

  • allergie
  • rhinite infectieuse chronique
  • tabagisme
  • pollution
  • polypes du nez
  • déviation de la cloison nasale
  • amalgames dentaires ou problèmes dentaires
  • émonctoire foie/intestin engorgé

Quels sont les symptômes ?

  • douleurs faciales, frontales ou internes
  • maux de tête
  • fatigue
  • congestion nasale
  • toux grasse avec des sécrétions qui coulent dans la gorge

Quelles sont les solutions ?

Pour commencer, voici quelques conseils :

  • éviter la plongée sous marine
  • éviter une atmosphère sèche et polluée en aérant régulièrement
  • éviter le reniflement
  • préparer les voyages en avion à l’aide des conseils ci-après
  • rétablir la santé intestinale et hépatique
  • faire un contrôle dentaire

Les conseils sont à personnaliser en fonction de chacun :

  • ajuster l’alimentation en évitant les aliments encrassant des voies orl : produits laitiers, graisses saturées, gluten et sucre
  • faire des lavages de nez au sérum physiologique, à l’eau de mer, avec de l’argent colloïdal ou utiliser la lota (petit récipient ayurvédique) avec du nigari mélangé à de l’eau
  • utiliser l’oligothérapie : cuivre/or/argent, soufre, zinc/cuivre
  • utiliser des compléments alimentaires ciblés pour désenflammer, fluidifier, renforcer l’immunité, le foie et l’intestin
  • diffuser ou inhaler des huiles essentielles : eucalyptus globulus, radié ou mentholé, hysope des montagnes, inule odorante, ravensare aromatique, romarin à cinéol
  • potentialiser avec la gemmothérapie
  • faire des séances de bol d’air Jacquier (disponible au cabinet)
  • faire des cures de vitamine C naturelle
  • masser les sinus douloureux avec une huile essentielle : romarin à verbénone ou lavande aspic
  • utiliser l’homéopathie sur l’avis d’un spécialiste
  • penser aux cures thermales
  • et enfin faire une séance d’Oligoscan pour connaître le terrain et les carences et de Physioscan pour rétablir au niveau énergétique (disponibles au cabinet)

Prenez bien soin de vous et de votre santé.

La respiration est au cœur de l’actualité avec une nouvelle prise de conscience sur l’hypoxie, cette sous oxygénation permanente dont nous sommes, plus ou moins, tous victimes.

Dès la naissance, notre première inspiration signe notre entrée dans la vie qui se terminera avec notre dernier souffle.

Le rôle essentiel de l’oxygène est d’apporter de l’énergie aux cellules : elles transforment les nutriments issus de la digestion en énergie grâce à l’oxygène aux niveau des mitochondries.

L’oxygène arrive dans les poumons et passe, grâce aux capillaires sanguins des alvéoles, dans la circulation sanguine pour alimenter les cellules. C’est l’hémoglobine des globules rouges qui va transporter l’oxygène. De là, le sang relâche dans les poumons le gaz carbonique.

Pourquoi cette hypoxie ?

De nombreuses raisons expliquent notre sous oxygénation :

  • le stress qui diminue l’amplitude du diaphragme
  • la pollution aérienne
  • le tabac
  • les maladies respiratoires et circulatoires
  • l’altitude
  • l’excès de sport
  • l’âge

Quelles sont les conséquences ?

  • le ralentissement de la production d’énergie
  • l’accumulation des déchets
  • l’excès de radicaux libres
  • le stress cellulaire avec un impact sur le système nerveux
  • la fatigue chronique
  • les troubles cognitifs

Quelles sont les solutions ?

Nous pouvons agir à certains niveaux pour diminuer l’hypoxie, avec :

  • la gestion du stress grâce à des exercices respiratoires
  • la respiration consciente : inspiration en gonflant l’abdomen et expiration en creusant le ventre avec un temps de rétention si possible à chaque inspiration et expiration
  • le bol d’air Jacquier
  • la cohérence cardiaque
  • l’exercice physique en général
  • le travail ostéopathique au niveau du diaphragme

Je vous offre sur demande une séance de bol d’air Jacquier au cabinet lors de votre consultation. Les abonnements sont possibles par 10 séances.

N’hésitez pas à la demander !

Autre outils disponible au cabinet pour mesurer l’oxygène dans le sang grâce à un Oxymètre : LE CARDICHECK

Prenez bien soin de vous et de votre santé.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial