Bonjour à tous,

Les allergies ont augmenté au sein de la population française de 10% en 1980 à 30% en 2000 et ne cessent de croître du plus jeune âge à l’âge adulte. Elles sont augmentées au printemps en raison des pollens aériens.

Les allergies se manifestent par des réactions cutanées, respiratoires, ORL mais aussi alimentaires.

On observe une évolution avec généralement un eczéma chez les nourrissons puis un asthme ou bronchite sifflante chez l’enfant pour évoluer vers une rhinite allergique ensuite.

Il est souvent utile de faire des tests auprès d’un allergologue pour connaître les allergènes et des test d’intolérances alimentaires en complément.

Quels sont les symptômes ?

  • Nez qui coule
  • yeux irrités dans la journée
  • paupières collées au matin
  • fond du palais et gorge qui démangent
  • éternuement
  • toux
  • éruptions cutanées
  • fatigue …

Quels sont les facteurs favorisant les allergies ?

Ils sont nombreux !

  • L’alimentation contenant des allergènes : œufs, produits laitiers, arachides, fruits exotiques, gluten…
  • Les aliments riches en histamine : fromages fermentés, charcuteries, blanc d’œuf, poissons séchés, en conserve ou fumés, confiture et conserves de fruits, vins blancs et bières, chocolat, levures, cacahuètes…
  • Les pollutions environnementales
  • Le tabagisme même passif
  • L’apparition des pollens
  • Les métaux lourds
  • L’excès de vaccination
  • Certaines professions : coiffeurs, boulangers, peintres, artisans, ébénistes, agents d’entretien…
  • L’excès de traitements : antibiotiques notamment
  • l’hygiène excessive
  • Le stress chronique ou traumatisme psychologique
  • Les infections
  • La perméabilité intestinale
  • Un affaiblissement immunitaire
  • La génétique

Quelles sont les solutions naturelles ?

Tout d’abord, la santé intestinale doit être assainie et rénovée par un traitement de fond avant d’aborder les solutions curatives. En voici quelques unes :

  • éviter les aliments riches en histamine
  • éviter le glutamate (bien lire les étiquettes, attention à la nourriture chinoise)
  • utiliser l’homéopathie (à valider par le pharmacie ou médecin homéopathe) : Euphrasia, Allium Cepa, Antimonium Tartaricum…
  • penser aux plantes et aux antioxydants : cassis, plantain, quercétine
  • combler les carences minérales selon l’analyse de l’Oligoscan : magnésium, sélénium, zinc, cuivre, manganèse, manganèse/cobalt, soufre
  • combler les carences en vitamines selon l’analyse de l’Oligoscan
  • apporter des oméga 3
  • soutenir par l’aromathérapie : HE Eucalyptus globuleux, HE Marjolaine, HE lavande vraie ; également en inhalation (HE Pin laricio de Corse)
  • soutenir par les bourgeons de plantes : cassis…
  • penser aux œufs de caille
  • Ré informer grâce au protocole du Physioscan
  • Soutenir les fonctions hépatiques si besoin

Toutes les solutions sont à personnaliser et nécessitent une phase préventive pour limiter l’intensité des crises.

Bonne santé à vous grâce à la naturopathie !

Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Bonjour à tous,

En cette période de Covid, le manque d’oxygénation est une préoccupation pour les personnes ayant ou non attrapé le Covid. Il concerne aussi les fumeurs ou les personnes atteintes d’emphysème.

L’hypoxie ou manque d’oxygénation peut être mesurée grâce à un oxymètre :

L’oxymètre est un outil permettant la mesure de l’onde de pouls (indice pulsatoire), la quantité d’oxygène qui circule dans les artères et le rythme cardiaque.

C’est l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans le sang, on dit qu’elle est « saturée en oxygène ».

Elle se prend au niveau de l’index de la main gauche en état situation de détente et dure 3 minutes. Attention : la mesure doit s’effectuer à distance du tabac.

Le CARDICHECK est un outils qui évalue le stress aigu et chronique à travers l’équilibre rythmique vital mesuré avec un Oxymètre au niveau du doigts.

C’est aussi un moyen d’évaluer la souplesse artérielle et l’oxygénation entre autre.

Ce nouvel outils réuni 5 indicateurs :

Cardiflex : basé sur 2 points de l’onde de pouls : systole et réflexion. Ils permettent d’estimer la souplesse des artères.

Cardistress : basé sur l’activité de la cohérence cardiaque et sur le système nerveux autonome. Il s’agit d’un indicateur du stress et la capacité à y remédier.

Cohérence cardiaque : basé sur la variabilité entre 2 battements cardiaque

SNA (système nerveux autonome) : il représente l’équilibre des systèmes nerveux parasympathique (frein) et orthosympathique (accélérateur)

IRT (indice respiratoire tissulaire) : il s’agit d’un évaluation de la saturation de l’oxygène dans le sang

Ce bilan peut s’effectuer en complément du bilan OLIGOCHECK (bilan de terrain minéral)

ou indépendamment dans un cadre de prévention cardiaque et nerveuse.

Je vous propose de pratiquer cette mesure au cabinet accompagnée d’une séance de bol d’Air Jacquier :

Tarif : 30 €

Temps de consultation : 1h

Ce rendez-vous est accompagné des conseils en hygiène vitale personnalisés.

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

Bonne santé à vous !

Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Il s’agit d’un bilan et non un diagnostic car seul un médecin est habilité et qualifié pour l’établir. Il ne peut en aucun cas remplacer ou se substituer à un suivi, traitement ou examen médical 

Bonjour à tous,

Un fer sanguin élevé au delà de 1500 nanogrammes par ml signe un déséquilibre impactant lourdement la santé : l’Hémochromatose.

Il s’agit d’une pathologie génétique qui se caractérise par une accumulation de fer dans certains organes (foie, cœur, pancréas, peau ..) en raison d’une absorption de fer excessive par l’intestin.

Cette anomalie concerne environ 5 personnes sur 1000 et les hommes sont davantage touchés par l’hémochromatose.

Quels sont les symptômes ?

Ils apparaissent généralement à partir de 40 ans :

  • fatigue chronique
  • teint gris
  • douleurs articulaires dans les mains et les pieds
  • troubles du rythme cardiaque
  • des douleurs abdominales
  • atteinte du foie (comme la cirrhose)
  • diabète
  • des œdèmes sur le bas du corps
  • essoufflement
  • troubles sexuels et hormonaux

Quels sont les dépistages ?

Il existe 4 façons de dépister :

  • Saturation en fer de la transferrine : dosage normal = 30% et dosage chez un patient atteint d’hémochromatose = 50 à 100 %.
  • Ferritine : dosage normal = 30 à 300 nanogrammes et dosage chez un patient atteint d’hémochromatose = 1500 à 2000 nanogrammes
  • Selon la gravité : biopsie du foie
  • Oligoscan

Quelles sont les solutions naturelles ?

Il y en a peu ! Du temps de Molière les saignées auraient été les bien venues.

Voici cependant quelques recommandations :

  • Adopter une alimentation majoritairement végétarienne en diminuant les protéines animales sans les éviter totalement
  • Thé vert au quotidien
  • Boire de l’eau de Vichy riche en carbonates
  • Soutenir le foie : desmodium, curcuma…
  • Faire des drainages avec des plantes et bourgeons de plantes : pissenlit, genévrier, bouleau …
  • Faire des cures d’antioxydant permettant la protection antioxydante : grenade fermentée par exemple
  • Minéraliser
  • Apporter des probiotiques
  • Utiliser l’homéopathie
  • Faire des prélèvements de sang en guise de saignées : toutes les semaines puis tous les 2 à 3 mois après amélioration

Attention !

  • Certains compléments sont à éviter : spiruline, phycocyanine, cuivre, vitamine C et multi vitamines
  • Les aliments riches en fer sont à diminuer : viande rouge et blanche, fruits de mer, poissons, charcuteries dont le boudin noir, abats, lentilles et haricots blancs, cacao en poudre

Bonne santé à vous grâce à la naturopathie !

Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Bonjour à tous,

Les problèmes de peau et notamment l’acné, touchent les jeunes adolescents mais aussi les jeunes adultes et les femmes en période de ménopause.

La peau est un émonctoire qui nous permet d’éliminer des déchets acides ou épais de type « colles ». Il est d’un grand secours pour le foie, l’intestin, les reins et les poumons mais lorsque la peau est en inflammation, l’aspect esthétique voire social est un motif majeur de consultation.

L’acné est une affection de la peau liée à la puberté principalement, mais aussi à d’autres facteurs qui se manifestent par des boutons rouges, infectés et des comédons.

Cette affection est due à l’inflammation des follicules pileux et à l’augmentation de la sécrétion sébacée liée à la production d’hormones androgènes. Le pH de la peau est alors modifié.

Si l’acné est mal traité, des kystes et cicatrices indélébiles peuvent apparaître.

Quelles sont les causes de l’acné ?

Les causes principales sont :

  • une faiblesse intestinale (microbiote), hépatique, rénale ou hormonale (ou les 4)
  • le stress, le surmenage, l’auto-dépréciation
  • le tabac
  • la venue des règles chez les filles
  • le soleil, la chaleur humide
  • une alimentation mal adaptée riche en sucre, produits laitiers et produits transformés
  • l’environnement : UV, ozone, pollutions
  • une sur utilisation de produits de soins, trop de savon qui perturbe le pH de la peau
  • l’hérédité est également un facteur favorisant.

Quelles sont les méthodes naturelles ?

Elles peuvent être mises en place pour accompagner un traitement allopathique (antibiotique, pilule…) ou utilisées seules. Elles améliorent également l’efficacité des traitements.

a) L’alimentation :

L’équilibre alimentaire est indispensable pour apporter des nutriments et vitamines essentiels à la peau. Pour supprimer les toxines et diminuer réactions inflammatoires, il faut éviter ou limiter :

  • les produits laitiers animaux (lait, fromage, yaourt, fromage blanc, petit suisse, crème dessert, crème fraîche, chocolat au lait, glace, entremet, flan… Le beurre cru (non pasteurisé) et biologique peut être consommé le matin sans être chauffé.
  • les céréales raffinées : pâtes, pain, gâteaux, pizza, pain de mie, sucre blanc, corn flakes…
  • le sucre et produits sucrés : gâteaux, biscuits, bonbons, fruits secs, grignotages…
  • les graisses saturées : fritures, frites, viennoiseries, sauces, viandes rouges, charcuteries

b) L’hydratation 

  • boire de l’eau de source en bouteille en dehors des repas, des jus fruits/légumes faits maison, des boissons lactofermentées (kombucha, kéfir), des hydrolats ou de l’eau de coco
  • éviter les sodas qui déshydratent et sont riches en sucre
  • diminuer le café et l’alcool

c) L’axe hormonal

  • équilibrer la conversion de la testostérone pour éviter l’hyper androgénie (entraînant une perte de cheveux et de l’acné) : ortie, zinc
  • adapter la régulation hormonale selon l’âge grâce aux plantes : adolescents, adultes, femmes en période de ménopause

d) Réguler le microbiote : probiotiques après un assainissement digestif (chlorophylle, huiles essentielles, ail…)

e) Agir sur l’inflammation et l’infection cutanée : curcuma, bardane, lapacho…

f) Calmer l’oxydation : antioxydants dont Vitamine C

g) Gérer le stress : magnésium, lithium, figuier, oméga 3

Enfin, on pourra agir après 2 mois, par une phase de cicatrisation

Il existe également des soins externes à alterner tout au long des protocoles, étape après étape 

Attention, il est possible d’observer une aggravation du phénomène dans un 1er temps avant une rémission stable

N’hésitez pas à consulter un naturopathe !

Corinne Allioux Goldfarbe Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Bonjour à tous,

Dans les pays industriels, la baisse de fertilité augmente avec 40% d’infertilité masculine inexpliquées et une augmentation croissante des PMA.

La spermatogenèse serait en cause ainsi que certains facteurs environnementaux : alimentation dénaturée, métaux lourds, phtalates, PET, alcool, cannabis et drogues, excès de médicaments, carences nutritionnelles consécutives ou non d’une mauvaise assimilation intestinale.

Heureusement, l’intelligence du corps humain qui tend à la régénération permanente et à la santé, permet, associée à quelques aides naturelles, de revenir à la fertilité.

Mais il faut du temps !

Quelles sont les facteurs aggravants  ?

  • Les causes médicales doivent être prises en charge par le milieu médical : infections, traumatismes, oreillons, tumeurs, malformations…
  • Les facteurs aggravants sur lesquels on peut agir : stress chronique, vêtements serrés, position assise, atmosphère surchauffée, professions exposées (boulangerie, blanchisserie, fonderie, chauffeur routier, milieu industriel exposant à des toxiques, agriculture..), excès de vélo, pollution et perturbateurs endocriniens, ondes électromagnétiques (ordinateur sur les genoux ou téléphone portable dans la poche), réchauffement climatique en général, alimentation, stress, tabac et drogue, vieillissement, carences nutritionnelles, fonctionnement thyroïdien.

Quelles sont les méthodes naturelles pour favoriser la fertilité ?

La prise en charge naturelle nécessite plusieurs mois de régénération profonde et détoxication :

a) 1ère étape : dépolluer => 2 mois

  • Changer l’hygiène de vie, éviter les pollutions, détoxiquer en apportant des antioxydants et des anti glycants (caramélisation des protéines entraînant un manque d’oxygénation cellulaire)
  • Gérer le stress
  • Se mettre en mouvement et s’oxygéner

b) 2ème étape : revitaliser => entre 3 et 6 mois

  • Apporter des plantes adaptogènes et stimulantes de la quantité et qualité du sperme : maca par exemple
  • Equilibrer la thyroïde : iode, sélénium, tyrosine…
  • Equilibrer l’axe hormonal grâce aux plantes et bourgeons de plantes comme le chêne
  • Combler les carences en vitamines et oligo-éléments en alternance : zinc, magnésium…(faire un bilan Oligocheck)
  • Combler les carences en acides gras : oméga 3/6
  • Maintenir l’étape 1 au long cours

Dans un projet de conception, il faut prévoir 9 mois pour préparer un futur bébé !

N’hésitez pas à consulter un naturopathe !

Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Bonjour à tous,

Je vous rappelle tout d’abord, que les professionnels de la santé ont le droit de maintenir leur activité durant ce nouveau confinement. J’ai donc la chance de pouvoir continuer à vous accueillir au cabinet (ou à distance) dans le respect des gestes barrières.

Pour retrouver la positivité, je vous propose d’accueillir le début du printemps de 3 façons :

1- Faire une cure de sève de bouleau non pasteurisée :

Comme chaque année à l’aube du printemps, la sève de bouleau fraîche et crue a été récoltée pour cette année 2021.

C’est une source de vitalité offerte par la nature, et non transformée, connue depuis des millénaires au moment du printemps.

Elle agit en profondeur et aide à éliminer les déchets et toxines accumulés dans l’organisme. Mais l’avantage de la sève de bouleau, par rapport aux autres draineurs, est sa capacité de minéralisation pour ne pas fatiguer l’organisme à la sortie de l’hiver.

Il est conseillé d’éviter certains aliments durant la cure : aliments sucrés, raffinés et industriels, café/alcool, graisses saturées (viennoiseries, charcuteries, fromages et produits laitiers animaux, sauces) et de favoriser l’exercice physique en plein air.

Je fais confiance à

VEGETAL WATER

15 boulevard de l’Epervière

ZAC de Beuzon

49000 ECOUFLANT

tél : 02 41 18 03 90

Avec mon code de réduction : CO00283, vous avez droit à une déduction de prix.

2 – Faire des séances de drainages lymphatiques Vodder

La méthode Vodder est reconnue par tous pour ses actions sur la circulation lymphatique et veineuse, l’élimination des déchets, le système nerveux et le système immunitaire.

Le massage se fait au cabinet dans le respect des gestes barrières.

3 – Bouger !

Grâce à la Qi Machine qui permet de rétablir le mouvements grâce à 3 programmes (rapide, moyen et calme) et relancer tous les systèmes du corps. Cet outils est un moyen de lutte contre la sédentarité et accompagne la Sève de bouleau dans le plaisir et la détente.

Prix de la location d’un mois = 100 €

Profitez-en pour être en symbiose avec la saison !!

Voici une pensée positive pour se protéger :

« Je créé la santé, la prospérité et l’harmonie en chérissant la réalité »

Grâce au bilan Oligoscan (Oligocheck), je constate de nombreuses carences en silicium. Or le silicium est un nutriment vital pour notre organisme, présent à hauteur de 7 grammes environ. Avec l’âge, la concentration en silicium diminue dans les tissus d’où une perte d’élasticité.

C’est grâce à la silice que les plantes se tiennent droites à l’image du Bambou par exemple.

Le silicium participe à la santé de notre peau et des phanères, du système cardiovasculaire et ostéoarticulaire principalement.

Nous constations que nos sols sont appauvris et les apports alimentaires sont ouvent insuffisants pour combler les carences.

A savoir : le silicium n’est pas assimilable par l’organisme, il faut qu’une transformation soit effectuée par les plantes ou par des micro organismes pour bénéficier de son apport. On choisira plutôt une forme de silicium organique naturel et non de synthèse.

Quels sont les rôles du silicium ?

Ils sont nombreux !

  • participation à la structure de nos tissus et au maintien de l’élasticité : la peau, les os, les cartilages, les tendons, les ligaments, les ongles, les cheveux et les parois des vaisseaux sanguins
  • participation à la régénération du collagène et de l’élastine
  • amélioration de la croissance et de la qualité des phanères
  • amélioration des problèmes de peau : rides, acné, eczéma, psoriasis, hyperkératose, crevasse, escarre, brûlure…
  • amélioration des vergetures et de la cellulite
  • amélioration de la cicatrisation
  • cofacteur enzymatique pour réguler notre métabolisme cellulaire
  • intervention dans la fibrose et sclérose des tissus cutanés, cardiovasculaires, ostéoarticulaires et neurologiques
  • contribution pour fixer le calcium, le magnésium et le phosphore
  • permet de lutter contre l’ostéoporose et le déminéralisation
  • action favorable dans l’arthrose et la santé dentaire

Autre rôle : le silicium diminue l’absorption intestinale de l’aluminium !

Quelles sont les sources alimentaires ?

  • L’ail, l’échalote, l’oignon crus
  • la peau des fruits et légumes
  • dans les enveloppes de céréales complètes comme le riz
  • la prêle, l’ortie, le bambou
  • les eaux minérales
  • la bière

Comment faire une cure de silicium ?

  • En externe : en appliquant un gel de silicium sur une articulation douloureuse associé une huile essentielle de Gaulthérie, sur une plaie refermée, une cicatrice ou suite à un choc associé à 1 goutte d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne.
  • En interne : choisir un silicium organique extrait de plantes ou colloïdal par cure d’un mois, 15 mn avant les repas, avec une pause de 10 jours entre chaque cure, sans dépasser 3 mois.

Bonne santé à toutes et à tous !

Voici une pensée positive adaptée à cette période confuse et perturbée :

« Chaque jour est porteur de nouvelles possibilités »

C’est un nouveau motif de consultation : la fatigue post Covid.

Elle peut s’installer pendant et peu de temps après l’infection mais peut aussi perdurer de long mois après, en l’absence de toute nouvelle réinfection.

Il faut respecter ce nouveau rythme organique imposé par le corps.

Comment agir naturellement ?

Tous d’abord maintenir une convalescence avec de larges périodes de repos :

  • se reposer avant toute activité
  • alterner activités et pauses
  • planifier et organiser toutes les tâches pour éviter le stress et le surmenage
  • ne pas forcer dès l’amélioration de la santé
  • rythmer le sommeil en évitant la grasse matinée
  • synchroniser l’horloge biologique : repas, sommeil, sieste, périodes d’activités ou d’exercices physiques adaptés

Adopter ou maintenir une alimentation de type méditerranéenne :

  • fruits et légumes frais, biologiques et de saison
  • huiles végétales de première pression à froid et biologique
  • protéines légères et poissons gras
  • herbes aromatiques, ail, oignons, curcuma et gingembre frais
  • céréales complètes ou légumineuses 3 fois par semaine au maximum et à raison de 20% de l’assiette
  • hydratation d’eau de source ou filtrée de qualité à calculer en fonction du poids corporel

On potentialise avec :

  • l’eau chaude + citron, cannelle et gingembre
  • les hydrolats sans alcool de qualité alimentaire : menthe, romarin, mélisse, ravintsara, coriandre ou thym à raison d’une cuillère à soupe par verre d’eau (3 fois par jour)
  • le chlorure de magnésium (disponible en pharmacie) : 1 cure par mois

Quels compléments alimentaires adopter ?

  • les plantes adaptogènes : astragale, éleuthérocoque, rhodiola
  • les produits de la ruche : pollen, propolis, gelée royale
  • les champignons : reishi, maitaké…
  • les bourgeons de plantes : cassis, églantier, chêne, romarin, argousier, séquoia
  • les vitamines C et D
  • les oligoéléments : zinc, magnésium
  • on personnalise en cas d’état dépressif, de trouble du sommeil ou d’altération de certains systèmes

Quels outils de santé ?

  • Le Physioscan : pour rééquilibrer l’énergie selon les systèmes concernés
  • L’Oligoscan : pour combler les carences et soutenir le terrain selon les faiblesses constatées
  • Le drainage lymphatique Vodder : pour éliminer les toxines et faire circuler les liquides du corps

Toutes ces recommandations doivent être accompagnées par le corps médical ou d’antennes mises en place dans les hôpitaux.

Bonne santé à toutes et à tous !

La naturopathie s’adresse à tous y compris aux petits budgets. Prendre soin de sa santé peut avoir un coût surtout en cas de troubles chroniques.

Par contre, manger sainement en cuisinant des produits de base non transformés, fabriquer ses produits d’hygiène (produits ménager, produits cosmétiques entre autres) occasionnent une véritable économie à l’inverse des préjugés.

Je vous propose des programmes de santé sur les thèmes suivants :

  • Candidose
  • Acidose
  • Intoxication aux métaux lourds
  • Détoxication
  • Optimisation de la vision
  • Bilan nutritionnel global préventif à partir du bilan Iomet

En quoi consiste ces programmes ?

Ces bilans sont constitués autour de 4 axes :

  • Questionnaire : il s’agit de connaître son niveau de déséquilibre
  • Alimentation : programme alimentaire adapté afin de soutenir le terrain
  • Fiche d’information sur le thème choisi
  • Programme d’hygiène vital : mise en place d’un programme sur 3 mois pour corriger le terrain

A qui s’adresse ces programmes ?

  • Aux personnes qui souhaitent aborder la naturopathie en douceur
  • Aux personnes qui n’ont pas de temps à consacrer à une consultation
  • Aux personnes éloignées géographiquement
  • En prévention pour optimiser sa santé
  • Enfin, pour les petits budgets

Comment faire ?

  • Me contacter par mail pour exposer son trouble de santé et indiquer le thème choisi.
  • Payer 25 € par le système Sumup (confidentiel et entièrement sécurisé) sur envoi d’un lien par mail ou téléphone portable
  • Vous recevrez ensuite l’ensemble du programme par mail
  • Toute communication se fait par mail en début et fin de programme si nécessaire

Bonne santé à toutes et à tous !

Naturopathe Iridologue

Rendez vous en ligne : onglet « contactez moi »

06 65 70 94 89

émail : corinnegoldfarbe@gmail.com

Avant tout, je trouve cette citation nommée dans un livre de Matthieu Ricard, particulièrement adaptée à ce que nous vivons.

« Arrêtons-nous, regardons autour de nous et voyons comme la vie est belle : les arbres, les nuages blancs et l’infinité du ciel. Écoutez les oiseaux, goûtez la légèreté de la brise. Marchons comme des êtres libres et sentons nos pas s’alléger au fur et à mesure que nous marchons. Apprécions chaque pas que nous faisons. » Thich Nhat Hanh

C’est au syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK que je m’intéresse aujourd’hui.Les troubles hormonaux touchent presque 1 femme sur 10 avec des conséquences sur la fertilité et le confort de vie.

Ils sont pour la plupart favorisés par des perturbateurs endocriniens et un environnement délétère.

Il s’agit d’un dérèglement ovarien qui entraîne une production excessive d’androgènes et notamment de testostérone normalement produite en petite quantité chez les femmes.

Un dosage sanguin en début de cycle peut être pertinent : FSH, LH (avec augmentation du rapport LH/FSH en cas de déséquilibre), prolactine (souvent augmentée), testostérone, glycémie, TSH…

Quels sont les symptômes du SOPK ?

Ce sont des symptômes assez significatifs, comme :

  • des troubles de l’ovulation
  • une hyper androgénie : pilosité développée sur le visage, cou, aréoles mammaires,
  • de l’acné sur le visage ou haut du dos
  • une chute de cheveux (au niveau du sommet du crâne entre autre)
  • un trouble du métabolisme avec une dérégulation de la glycémie pouvant générer une résistance à l’insuline
  • une prise de poids

Quelles sont les causes ?

  • le facteur génétique et les antécédents familiaux
  • une hyper androgénie maternelle pendant la grossesse
  • les perturbateurs endocriniens : pesticides, plastiques, produits industriels ou cosmétiques, alimentation industrielle
  • l’alimentation : fast food, excès de laitages, mauvaises graisses (fritures, viennoiseries…)
  • le tabac ou les drogues

Quelles sont les solutions naturelles ?

  • Tout d’abord, une réforme alimentaire : suppression du sucre, des produits industriels et des produits laitiers animaux
  • Adopter une alimentation de type méditerranéenne riches en antioxydants et bonnes graisses
  • Limiter les perturbateurs endocriniens
  • Adopter le jeûne intermittent
  • Ouvrir les émonctoires : libérer les toxines par des phases de drainages et détox à personnaliser
  • Gérer le stress : exercices physiques et respiratoires, plantes et gemmothérapie ciblées, magnésium
  • Combler les carences minérales à l’aide du bilan Oligocheck (Oligoscan)
  • Lutter contre l’inflammation : vitamine D3, oméga 3, boswellia
  • Lutter contre la glycation : huile de nigelle, carcinine, chrome, cannelle
  • Réguler l’axe hormonal (anti androgène, anti prolactine ou hypothyroïdien) : bourgeons et plantes à adapter
  • Réguler l’axe digestif : enzymes, plantes hépatiques, probiotiques
  • Rééquilibrer avec la biorésonnance : Séance de Physioscan 1 fois par mois avec méta thérapie intermédiaire
  • Éviter les ondes en excès (wifi, portable, ordinateur…)
  • Dormir !

Bonne santé à toutes et à tous grâce à la naturopathie !