En naturopathie on ne fait pas de diagnostic mais des bilans de terrain pour comprendre la santé, la constitution (héritage) et le tempérament (adaptation).

On observe l’ensemble du corps ou une partie du corps car « Tout est dans tout » et « Telle est la forme tel est le fond ».

L’iridologie en fait partie ainsi que la morphologie.

On peut ainsi observer et analyser la forme d’une oreille, d’une main, d’un visage, et même des rides !

Ces observations permettent de comprendre comment fonctionnent l’organisme, le psychique ainsi que les grandes prédispositions de santé d’une personne.

Il en existe de nombreuses.

Voyons les 3 catégories des constitutions homéopathiques élaborées à partir des 3 sels de calcium qui constituent la masse minérale des os :

  • le carbonate
  • le phosphate
  • le fluorure

Ces 3 sels, présents pour chacun de nous, représentent cependant une dominante avec une répartition différente des 2 autres.

C’est Léon Vannier qui a mis au point cette typologie très édifiante.

  • Le Carbonique

Morphologie : bréviligne, trapue, silhouette et squelette massif et bien proportionné avec un thorax développé et des mains puissantes et carrées aux doigts épais. Les lignes sont courtes même si la taille est grande.

La dentition est blanche et les dents bien alignées.

Le manque de souplesse est une caractéristique : le bras est rarement tendu complètement (hypoflex) et forme un angle fermé si la paume est vers le ciel. La jambe manque de souplesse à l’extension.

Enfant : la croissance se fait en rond : gros bébé rond qui digère mal le lait. L’enfant est endurant plutôt méticuleux ; il aime ce qui est utilitaire.

Psychologie : attitude claire, précise et directe car il n’y a pas de temps à perdre. C’est un organisateur qui aime entreprendre et diriger dans les règles. Il a l’esprit pratique.

L’allure est sécurisante du genre « gros nounours » qui peut impressionner ceux qui ne perçoivent pas le grand cœur derrière le paraître.

Le carbonique a un besoin de stabilité. Il sent et comprends les choses mais ne les exprime pas

C’est l’initié.

Il aime les aliments qui tiennent au corps.

Le carbonique qui fait du shopping ne traîne pas dans les rayons, il aime être à l’aise et prend souvent une taille au dessus. L’aspect utilitaire et le confort priment sur l’esthétisme.

Prédispositions pathologiques : bonne hérédité et force vitale mais attention aux accidents, au surmenage ou risque de claquage (tendinite, fracture ou troubles musculaires) car c’est un gros travailleur qui ne connaît pas ses limites. Ses systèmes circulatoire et cardiovasculaire (hypertension cholestérol…) peuvent être fragilisés. Il a tendance au surpoids et à l’abus alimentaires avec un épuisement digestif et des lithiases biliaires.

Le tissu conjonctif est solide mais les épisodes de santé sont spectaculaires et doivent être pris en compte sans être négligés. Le carbonique a besoin de lumière et de bouger.

Attention : en cas de déprime, il ne dit rien mais passe à l’acte.

Conseil : détoxication aux intersaisons ainsi qu’un peu de fantaisie !

  • Le Fluorique

Morphologie : mince voire maigre grand ou petit avec une sensation d’asymétrie et une tendance à se voûter avec un manque de musculature.

Le visage également peut présenter une asymétrie.

Le fluorique est hyperlaxe avec un angle supérieur à 180° lorsque le bras est tendu. Les mains sont longues et fines parfois osseuses aux veines apparentes.

Les dents sont plutôt mal plantées et petites. La mâchoire supérieure à tendance à avancer.

Enfin les jambes des femmes fluoriques sont les plus harmonieuses des 3 constitutions !

La cambrure du dos handicape cependant pour marcher avec des hauts talons…

Enfant : grande souplesse du corps mais aussi de l’esprit : il lui faut du changement. Il a tendance à s’avachir et ne se tient jamais droit mais bouge toujours sur sa chaise. Les lordoses ou cyphoses sont fréquentes.

Psychologie : sensible aux influences de la lune, doué d’une grande intuition et assez peu sociable voire inhibé même s’il aime faire la fête. Les univers refuge lui correspondent bien. Le fluorique manque de structure, reste indécis et instable dans une dispersion professionnelle ou sentimentale. Il a des qualités d’assimilation intellectuelles très importantes qu’il partage peu.

C’est un médiateur qui aide au niveau moral et aime soutenir son prochain, mais attention, il aime les mensonges et se laisse vite influencer !

Prédispositions pathologiques : il souffre de migraines, troubles intestinaux, fibromes ou polypes, mal de dos ou insuffisance veineuse. La carence en silice est fréquente avec une fragilité des tendons ou ligaments. Le système hormonal est vite affaibli (thyroïde, surrénales, gonades).

Conseil : un peu de structure au quotidien et de sport !

  • Le Phosphorique

Morphologie : longiligne, le phosphorique semble grand et maigre ou donne l’impression de l’être avec sa silhouette élégante. Les articulations sont souples et thorax étroit. Le visage est ovale ou triangulaire, les dents sont régulières et jaunâtres parfois en avant.

Les mains sont harmonieuses aux doigts longs et fins.

Les bras et jambes tendus offrent un angles à 180°.

Enfant : croissance en longueur et rapide. Le phosphorique fonctionne sur les nerfs et dans l’émotion ; ses réserves sont vite brûlées d’où une possible fatigabilité.

Psychologie : grande sensibilité, délicatesse d’esprit, idéalisme et passion parfois déçus par la réalité qui lui convient pas toujours. Il est instable sur le plan émotionnel et le matérialisme n’est pas un point fort.

C’est un artiste compositeur qui aime l’esthétisme.

C’est l’inspiré.

Il aime également les plats bien préparés et bien présentés avec des couleurs.

La femme phosphorique est très soignée et coquette même malade, elle reste élégante jusqu’aux chaussures. L’esthétisme prime sur le confort.

Ce sont des personnes qui ont besoin de soleil et d’oxygéner leur cerveau plus que leurs muscles. Attention à l’anorexie…

Prédispositions pathologiques : système ORL (angine otite…) ou pulmonaire puis digestif avec des inflammations ou infections traînantes. Le système circulatoire est fragile (retour veineux, lymphatique…) l’organisme est vite déminéralisé.

Attention au système nerveux très sollicité et aux troubles psychosomatiques avec un fond de dépression, de fatigue ou d’hyperthyroïdie.

Conseil : faire un pause !

A vous d’analyser votre profil…

Bonne santé à tous !

Le MILTA est un outils issu de la médecine quantique destiné à des traitements physio-thérapeutiques ainsi qu’à la prévention de la santé grâce à l’action :

  • d’émissions de lasers froids (lumière cohérente) => effet bio stimulant sur les tissus vivants
  • d’une lumière trichromatique (rouge, bleue, verte) générant ainsi toutes les couleurs de l’arc en ciel
  • d’une émission infrarouge monochromatique : elle active l’enzyme de l’ATP
  • d’une potentialisation du rayonnement par un tunnel magnétique qui facilite le passage de l’information

Les nombreuses actions s’effectuent sans exercer aucune altération sur les tissus normaux et sains.

Quelles sont les indications du MILTA ?

  • Action anti inflammatoire (maladie en « ite ») : colite, arthrite…
  • Action antalgique
  • Action cicatrisante tissulaire et osseuse
  • Action détoxicante du foie et du sang
  • Action anti infectieuse
  • Stimulation et régénération des tissus de la peau et organes
  • Régénération de la peau
  • Stimulation des neurotransmetteurs : Sérotonine, Gaba, Acétylcholine et Dopamine
  • Donner de l’énergie tout simplement !

Quelles sont les actions des principales couleurs utilisées ?

Rouge : stimuler le collagène, réduire l’inflammation, cicatriser, régénérer et soutenir la circulation veineuse et lymphatique

Orange : améliorer le tonus musculaire et raffermir les tissus, tonifier le cœur et la thyroïde

Jaune : atténuer les rougeurs, stimuler le foie, la vésicule biliaire et le système nerveux

Vert : traiter les rougeurs de la peau (couperose)

Bleu : action relaxante, antiseptique et astringente (peau grasse et acné)

Indigo : purifier la lymphe et agir sur la cellulite

Magenta : oxygéner les tissus, améliorer la circulation veineuse et la cellulite

Violet : défendre l’organisme, calmer le système nerveux, agir sur la rétention d’eau

Comment se déroule une séance ?

Il y a 3 possibilités au cabinet :

  • Soit en fin de consultation en naturopathie : (prévoir 30 mn environ)
  • Soit en consultation unique : protocole de base + action(s) ciblée(s)
  • Soit en ajout d’une technique manuelle selon les besoins

La séance se pratique sur une table de massage à même la peau.

Quels sont les tarifs ?

  • En consultation associée à la séance de naturopathie (2h) : 120 €
  • La consultation unique (30 à 45 mn) = 30 €
  • Forfait 5 séances : 125 €
  • Forfait 10 séances : 200 €

Il s’agit d’un bilan et non un diagnostic car seul un médecin est habilité et qualifié pour l’établir. Il ne peut en aucun cas remplacer ou se substituer à un suivi, traitement ou examen médical 

Bonne santé à tous !

Pour tous ceux qui connaissent le bilan Oligoscan, bonne nouvelle : il évolue et se perfectionne en deviennant « Oligo Check ».

L’Oligo Check conserve le même principe en se basant sur des mesures quantitatives réalisées par un spectrophotomètre. Il permet l’analyse des concentrations tissulaires au niveau du derme de la main grâce à un spectre lumineux ayant des propriétés d’absorption.

La prise de mesure est simple, rapide et indolore.

L’analyse est confidentielle et immédiate.

L’analyse permet d’évaluer :

  • la charge en oligoéléments, minéraux et vitamines ainsi que leur ration d’équilibre
  • la charge en métaux lourds
  • le stress oxydatif
  • l’analyse des différents systèmes
  • une analyse d’équilibre général
  • le suivi et l’évolution du terrain

Quelles sont les nouveautés ?

  • L’intégration des vitamines : A, C, E, B3, B12, C, B9
  • 2 nouveaux éléments : le fluor et le Gadolinium
  • 10 indicateurs de santé supplémentaires et affinés : Stress Oxydatif, Anti-Age et Peau, Minceur, Cheveux et Ongles, Articulations, Détox, Digestion et Mental
  • Une vue synthétique de l’équilibre général par rapport à l’homéostasie

Quel est le tarif ?

Le tarif reste inchangé : 90 € et 80 € en suivi

N’hésitez pas à me contacter pour tout information complémentaire

Bonne santé à tous !

Il s’agit d’un bilan et non un diagnostic car seul un médecin est habilité et qualifié pour l’établir. Il ne peut en aucun cas remplacer ou se substituer à un suivi, traitement ou examen médical 

Tout d’abord, je vous souhaite et belle et heureuse année 2019 pleine de bonheurs multiples, d’accomplissement et de santé.

Je vous présente un sujet sur le métabolisme qui est l’ensemble du catabolisme qui convertit en énergie les nutriments et de l’anabolisme qui permet la réparation et régénération cellulaire à partir des nutriments.

Le métabolisme de base, c’est à dire l’énergie que l’on dépense au repos pour assurer la survie, est une notion importante qui varie selon les individus avec l’âge et le mode de vie.

L’enzyme AMPK, sorte de chef d’orchestre, coordonne la balance énergétique de stockage et dépense d’énergie pour obtenir l’homéostasie.

L’homéostasie ou parfait équilibre => énergie consommée = énergie créée.

L’AMPK est activée en cas de carence énergétique (catabolisme) et réprimée en cas d’excès énergétique (anabolisme)

Le déséquilibre de cet enzyme explique en partie l’apparition de pathologies métaboliques.

En cas de déséquilibre de cette balance, les pathologies dites « métaboliques » surviennent et favorisent le surpoids, stress oxydatif, dérèglement de la glycémie ou des lipides.

Facteurs influençant le métabolisme, inégalités face au métabolisme :

  • L’âge : le vieillissement altère la balance en diminuant le métabolisme de base. Par ex, après la ménopause, une femme qui consomme la même quantité alimentaire qu’à l’âge de 30 ans va prendre du poids car ses dépenses énergétiques diminuent.
  • Le génotype « économe » reçu qui stocke les calories suite à la mémoire de famine
  • Le manque de sommeil qui perturbe l’horloge biologique et les sécrétions hormonales favorisent l’envie d’aliments gras et sucrés
  • Le stress qui augmente la présence du cortisol sanguin et favorise le surpoids selon le tempérament
  • Le tabac et pollutions qui génèrent des radicaux libres endommageant ainsi la qualité cellulaire
  • La sédentarité
  • L’excès de sport
  • Le déséquilibre alimentaire (excès de sucre, graisse saturée, alimentation industrielle)
  • La population occidentale est d’avantage concernée en raison des facteurs environnementaux

Le métabolisme est dopé avec :

  • L’exercice physique permet d’augmenter la dépense énergétique. Une activité quotidienne équivalent à 30 mn de marche rapide est suffisante pour équilibrer la balance métabolique. Ou faire l’amour
  • L’augmentation de la part de protéine animale ou végétale à chaque repas (la digestion des protéines augmentent le métabolisme) et diminuer ou supprimer les sucres rapides et industriels
  • Les graisses végétales : huiles d’olive, de colza, de chanvre de noix et de noix de coco
  • La consommation de thé, café, maté
  • Le fait d’être stressé favorise l’adrénaline qui accélère le métabolisme
  • L’hyperthyroïdie
  • Le sommeil de qualité et en quantité suffisante
  • Le fait de baisser le chauffage de façon à brûler plus de calories
  • On peut appliquer les principes de la chrono-nutrition pour caler les besoins physiologiques avec les besoins alimentaires qui seront en résumé :
    • protéiné et riche en bons gras le matin
    • complet le midi : protéine + féculent + légumes crus et/ou cuits
    • riche en sucre lent à la collation
    • léger le soir : protéine végétale + légumes

Le métabolisme est ralenti avec :

  • La restriction calorique diminue le métabolisme basal, c’est aussi un facteur de longévité
  • Les périodes de jeûne
  • Sauter un repas
  • Faire des régimes restrictifs
  • Supprimer les protéines
  • La sédentarité
  • La gestion du stress
  • L’hypothyroïdie
  • Les périodes de repos de type sieste
  • Ne pas avoir froid : chauffage, bien se couvrir
  • Eviter les excitants : thé, café, maté

Solutions avec les plantes et les minéraux

La berbérine : elle active l’enzyme AMPK, combat le syndrome métabolique (surpoids, hyperglycémie et hyperlipidémie), elle protège contre le stress oxydatif

Les antioxydants qui protègent les cellules : curcuma, lycopène, vit C, polyphénols, restvératrol, OPC…

Le thé vert : boisson minceur et antioxydante qui a une action thermogénèse (transforme les calories en énergie)

Le chrome (métabolisme sucre et graisse) : régule la glycémie en augmentant la sensibilité à l’insuline, normalise les graisses et les fringales

Le Coleus Forskohlii (plante herbacée indienne) : elle accroît le métabolisme de base et agit comme « brûleur de graisse »

Bonne année et santé à vous tous !

« Il n’existe que deux façons de vivre votre vie :

l’une comme si rien n’était un miracle

l’autre comme si tout était un miracle » Albert Einstein

Je vous souhaite avant tout de terminer cette année en ayant conscience que notre vie est un miracle quotidien et que notre santé est précieuse.

Voici une boisson réconfortante pour l’hiver en cette période de fêtes.

Ingrédients :

1 citron jaune biologique

1,5 litre d’eau de source

Recette :

Bien rincer et brosser le citron entier

Le couper en rondelles puis en petits dés en conservant l’écorce, le blanc et la pulpe.

Faire frémir sans bouillir le citron dans l’eau 8 minutes environ

Laisser infuser 2 heures

Boire cette boisson à température ambiante ou légèrement réchauffée à volonté

On peut manger les dés de citrons ou les ajouter dans un plat.

Le citron entier nous livre tous ses bienfaits contenus dans l’écorce qui contient plus de vitamines et d’antioxydants que le jus. Il nous aide à digérer les graisses et les excès de ces derniers jours.

Belle santé et belles fêtes à tous !

Les acides gras essentiels (AGE) correspondent aux oméga 3 et 6 et contrairement aux autres acides gras, notre corps n’est pas en mesure de le synthétiser.

Il est donc important et indispensable de les puiser dans l’alimentation ou les compléments alimentaires car ils sont nécessaires à l’ensemble de nos systèmes (notamment cœur et cerveau).

Les AGE participent à la prévention de certaines maladies mais aussi :

  • à la structure des membranes cellulaires,
  • à la stimulation des muscles lisses,
  • à la défense immunitaire,
  • à la pression sanguine,
  • aux réactions inflammatoires,
  • au développement du cerveau du bébé
  • sont des précurseurs de certains mécanismes responsables de la dilatation ou constriction des artères ou des bronches,

Ils fournissent également de l’énergie à l’organisme.

Les formes EPA et DHA sont utilisées directement par l’organisme (sources animales).

Il est nécessaire de les accompagner d’antioxydants afin qu’ils restent intègres et ne s’oxydent pas.

Les sources végétales d’oméga 3 et 6 nécessitent l’intervention d’une enzyme spécifique et complique l’assimilation. Cette conversion est difficile en cas de stress, faible chez les jeunes enfants ou personnes au delà de 60 ans.

L’équilibre oméga 3 et 6 doit aussi respecter le ration 1 oméga 3 pour 4 oméga 6.

Les aliments riches en oméga 6

  • graisses d’origine animale : viande, charcuterie, œuf
  • produits laitiers et ses dérivés : beurre, fromage, crème fraîches, dessert lacté, yaourt…
  • graisses d’origine végétale : huile de tournesol, de pépins de raisins, de maïs, de germe de blé, de carthame, de sésame, d’arachide, d’onagre et bourrache

Limiter : les viandes grasses (2 fois par semaine), les produits laitiers (3 fois par semaine, sauf le beurre au petit déjeuner), les plats industriels et cuisinés.

Favoriser les sources animales de la filière « Bleu Blanc Coeur »

Les aliments riches en oméga 3

  • graisse d’origine animale : poissons gras (sardine, maquereau, anchoi, saumon, thon, truite, bonite, crevette, krill, foie de morue…)
  • graisse d’origine végétale : huile de colza, lin, cameline, noix, chanvre, lin, salade de pourpier, avocat, graines de chia, amandes, noix et algues

Consommer chaque jour : 1 à 2 cuillères à soupe d’huile biologique vierge 1ère pression à froid + des poissons gras (2 fois par semaine) + 15 noix ou amandes + des fruits et légumes biologiques de saisons riches en antioxydants à chaque repas

Voici les AGE les plus connus et leurs spécificités :

L’huile de lin

  • source d’acide gras essentiels pour les végétariens (oméga 3 et 6), riches en phytoestrogènes et antioxydants
  • protecteur cardiovasculaire et régulateur du cholestérol
  • Attention en cas de cancer hormonodépendant

Huile d’onagre

  • riche en oméga 6
  • régulation des lipides et protection cardiovasculaire
  • problèmes et sécheresse de la peau et des muqueuses, dermatose, eczéma,
  • soutien au système hormonale en cas de syndrome pré-menstruel et ménopause
  • lutte contre l’inflammation

Huile de bourrache

  • riche en oméga 6
  • hydratation cutanée intense
  • problèmes de peau (ride, sécheresse, dermatose, réparation)
  • rhumatismes et souplesse articulaire
  • soutien au système hormonal

Huile de pépin de courge

  • source d’acides gras essentiels variés, vitamines, minéraux et phytostérols
  • protecteur de la prostate et des voies urinaires
  • indiqué dans les tendances à l’alopécie
  • prévient les parasites intestinaux
  • Attention : interaction avec le lithium

Huile de saumon ou poissons gras sauvages

  • riche en oméga 3 EPA et DHA
  • protecteur du cœur et des vaisseaux
  • contrôle du cholestérol
  • anti inflammatoire
  • anti allergie
  • équilibre psycho-émotionnel et facultés cognitives (mémoire…)

Huile de squalène (foie de requin) et alkylglycérols

  • riche en alkylglycérols, oméga 3 EPA et DHA, précurseurs de la DHEA
  • protecteur cardiovasculaire
  • contrôle du cholestérol
  • anti inflammatoire (asthme, eczéma, rhumatismes…)
  • stimulation des globules rouges, globules blancs et plaquettes
  • maladies du sang, irradiation

Huile de foie de morue

  • riche en oméga 3, vitamines A, D, E
  • équilibre du système nerveux
  • équilibre cardiovasculaire
  • développement, croissance y compris du fœtus
  • inflammations articulaires, décalcification osseuse
  • soutien des soins dentaires
  • soutien de la vision

Huile de Krill

  • riche en oméga 3 EPA DHA,6,9, vitamines A et E, phospholipides, choline
  • anti inflammatoire
  • équilibre cardiovasculaire
  • performance cognitives
  • troubles de l’attention
  • troubles hormonaux

Huile de germe de blé

  • riche en oméga 6, vitamines A, E, D, K, B1, B2, B3, B6 et acides gras
  • souplesse et la membrane cellulaire
  • troubles et sécheresse de la peau
  • prévention des plaques d’athéromes

Un dernier point, afin de respecter lapêche, les contrôles et l a législation en terme de pureté(métaux lourds, polluants…) et les méthodes de traitements, ilfaut choisir le Logo EPAX.

Le PUR OMEGA 3 (EPAX) est disponible chez Physiosens (code permettant la commande = CE 141)

La posologie : 1 à 2 gélules le soir au repas

Contreindication : la prise d’anticoagulants, l’hémophilie, le9ème mois de grossesse et toute intervention chirurgicale (arrêt 2semaines avant)

Bonne santé à tous !

La naturopathie est issue de la médecine ayurvédique et des autres médecines traditionnelles,comme la médecine chinoise, avec une vision holistique de l’homme et de son environnement.

Les saisons nous rythment avec les notions de détoxication, de revitalisation et de stabilisation en accord avec l’énergie vitale de chacun.

Les 3 techniques majeures de la naturopathie sont mises en avant : nutrition, respiration et hydrologie.

Les autres techniques mineurs offrent une véritable valise à outils pour potentialiser le programme d’hygiène vitale : massage, réflexologie, phyto-aromathérapie, oligothérapie…

Nous avons eu en 2018 un été d’une longueur exceptionnelle et l’hiver est survenu sans automne. Notre organisme en sera pénalisé car l’énergie de l’automne permet de remonter celle du poumon et du gros intestin ainsi que le tissu en lien par lequel ils s’expriment : la peau. Il sera fort possible d’avoir plus de pathologies sur les saisons suivantes. Il faudra attendre un an pour pallier à ce manque.

La prévention des saisons est la clé de la santé chère à la naturopathie. Elle s’adapte à chacun en tenant compte également de son mois de naissance, de sa vitalité et de son tempérament hippocratique.

On compte, comme en médecine traditionnelle chinoise, 5 saisons. Elles comportent chacune un mois où le principe énergétique augmente, un mois où l’énergie est en équilibre et un 3ème mois où l’énergie décroît.

  • le printemps : début février jusqu’à mi avril puis intersaison
  • l’été : début mai jusqu’à mi juillet puis intersaison
  • l’automne : début août jusqu’à mi octobre puis intersaison
  • l’hiver : début novembre jusqu’à mi janvier puis intersaison

Voici de façon très synthétique un regard sur chaque saison

L’automne et fin d’été, il faut :

  • nettoyer, purifier, organiser, clarifier
  • régénérer les organes en fin d’été (5ème saison) : rate, estomac et tissus en lien : chairs et liquides du corps
  • régénérer les organes en automne : poumon, colon et tissu en lien : la peau
  • s’oxygéner (balades en forêt, marche, jardinage…), exercices de respiration, bol d’air Jacquier
  • accepter le mouvement de tristesse qui représente l’émotion de la saison
  • nettoyer le corps : hydrothérapie du colon, plantes et bourgeons de plantes
  • soutenir la digestion
  • aseptiser : plantes et huiles essentielles
  • moduler le système immunitaire avec les champignons
  • éviter la sécheresse qui perturbe les liquides organiques avec des signes (lèvres et peau sèche, voix enrouée) et maintenir un bon taux d’humidité dans la maison
  • se protéger du vent et de la pluie
  • adapter l’alimentation en diminuant le cru et augmentant le cuit

L’hiver, il faut :

  • se reposer, minéraliser, vitaminer, préserver et « faire son trésor » à dépenser au printemps
  • régénérer les organes : rein, vessie et tissus en lien : os, dents, organes génitaux
  • méditer et préparer ses projets pour le printemps
  • se protéger du froid et couvrir ses reins
  • manger et boire chaud en évitant une alimentation refroidissante
  • ne pas drainer ni faire de jeûne
  • combler les carences et choisir des plantes adaptogènes, des antioxydants et des vitamines C et D
  • favoriser le sommeil avec des plantes ou la mélatonine en cas de besoin
  • favoriser l’équilibre acido basique

Le printemps, il faut :

  • nettoyer, purifier, éliminer, régénérer
  • régénérer les organes : foie, vésicule biliaire et tissus en lien : tendons, ligaments et muscles
  • savoir gérer et libérer la colère, émotion de la saison
  • sortir de la maison, s’aérer, bouger
  • s’alimenter légèrement avec des graines germées, des jeunes pousses, des légumes nouveaux décrudis
  • éliminer les toxines avec un jeûne, mono-diète, hydrothérapie du colon, lavement
  • drainer avec des jus, des plantes détoxiquantes, sauna/hammam
  • nettoyer le foie avec des plantes et des bourgeons de plantes, de la sève de bouleau
  • consommer des algues
  • s’occuper de sa flore intestinale
  • se régénérer auprès de la nature (forêt, mer, montagne)

L’été, il faut :

  • se déployer, faire le plein de lumière et de chaleur
  • régénérer les organes : cœur, intestin grêle et tissus en lien : vaisseaux et sang
  • calmer le cœur et les émotions grâce aux plantes et oméga 3 et le rire !
  • pratiquer la cohérence cardiaque
  • privilégier une alimentation fraîche et crue
  • transpirer grâce aux activités physiques
  • s’hydrater et profiter des bienfaits de l’hydrologie
  • oublier les écrans de télévisions, d’ordinateurs le temps des vacances
  • tonifier l’organisme avec des plantes comme la prêle
  • consommer des antioxydants et protéger sa circulation sanguine et lymphatique

Pour rappel, voici mon forfait 4 saisons : 260 €

4 consultations par an (sans durée limitée) avec la possibilité de faire bénéficier du forfait à sa famille.

Bonne santé à tous !

« Vain Cœur Vain Cul »

C’est un petit clin d’œil à Miss Tic qui nous ramène à notre cœur, organe de vie mais aussi d’émotion.

Qui est il ?

Une pompe sous contrôle du nerf vague. Il se contracte et  propulse le sang  des ventricules par les artères vers les organes. Quand il se relâche, il reçoit le sang des veines.

Il a aussi un fonctionnement électrique grâce aux tissu nodale.

Il nourrit grâce aux artères.

Il nettoie grâce aux veines.

Signes physiques à surveiller

  • Le bout de la langue rouge
  • La sclérotique des yeux enflammée surtout avec des vaisseaux en Y
  • En iridologie : la zone est marquée par des vacuoles (affaiblissement du tissu irien) vers 15h dans l’œil gauche
  • Les ongles rougeâtres ou violacés

Facteurs de risque cardiovasculaire

  • La sédentarité
  • La malbouffe
  • Le tabac
  • Le stress, les pensées et émotions négatives, la tendance dépressive, les mauvaises nouvelles, les chocs
  • Les dyslipidémies et le diabète
  • Le surpoids
  • Un déficit en vit D, B12, magnésium, potassium et zinc
  • La prise de certains traitements (statines, aspirine, corticoïdes, antipsychotiques…)

Le cœur aime

  • La cohérence cardiaque
  • Le calme et le sommeil
  • Le sport régulier et raisonnable surtout dans la nature
  • Le sauna et le hammam
  • Les loisirs, les animaux de compagnie
  • L’été s’il est bien équilibré
  • L’alimentation méditerranéenne ou crétoise : les fibres alimentaires, les aromates, l’ail, l’oignon, le curcuma et la cannelle, les poissons gras
  • Une bonne santé, hygiène et surveillance dentaire

Le cœur n’aime pas

  • La viscosité sanguine et le colmatage des vaisseaux
  • Le surmenage de nos éboueurs (émonctoires)
  • L’insuffisance du diaphragme
  • La fonte musculaire 
  • Le sel, les graisses saturées (fromages, viandes rouges, frites et fritures, viennoiseries, pâtisseries, charcuteries…)
  • Le tabac, l’excès de café et l’alcool
  • Le surpoids
  • Les mauvaises nouvelles et la solitude
  • Le manque de confiance et la dévalorisation
  • Le stress et le bruit

La phyto pour le cœur

  • Trouble du rythme : aubépine, agripaume
  • Tension artérielle  élevée : olivier, ail, pissenlit, passiflore, valériane, gui, mélisse, huile essentielle d’oranger sur le poignet
  • Tension artérielle basse : aubépine et cassis en bourgeon, sarriette, ginseng, romarin, chardon marie, jus de Goji et Noni

La micro nutrition pour le cœur à adapter en fonction des traitements médicaux

  • Les oméga 3 riches en EPA/DHA
  • Le coenzyme Q10 et les antioxydants (bêta-carotène)
  • Le magnésium, potassium, sélénium, silicium
  • Les vitamines B3, B6, B9, B12, C, D et E
  • Le Glutathion

Bonne santé à tous !

Les crampes sont des contractions musculaires soudaines et involontaires qui nous réveillent la nuit ou nous obligent d’interrompre une activité. Elles ont une intensité douloureuse, souvent brève et se situent la plupart du temps au niveau du mollet.

Elles sont favorisées par

  • la pilule contraceptive
  • la grossesse
  • l’abus d’excitants ou de drogues
  • le froid ou la chaleur humide
  • la déshydratation
  • l’insuffisance rénale
  • le sport intense

A savoir

En cas de crampes répétitives ou chroniques, il faudra faire un diagnostic médical pour éliminer d’autres troubles :

  • les sciatiques
  • les phlébites
  • une insuffisance veineuse
  • une insuffisance rénale
  • un trouble de la thyroïde
  • un diabète

Conseil

Il faut toujours chercher à étirer le muscle. En cas de crampe du mollet, il faut allonger la jambe à l’aide des mains, fléchir le pied et bien respirer !

Les solutions en naturopathie

La naturopathie offre des solutions naturelles de terrain :

  • A l’aide d’une anamnèse ou bilan Oligoscan on va vérifier les éventuelles carences minérales et rétablir le terrain : magnésium, potassium, phosphore ou calcium.
  • Compléter l’apport de vitamines B et vitamine D pour favoriser la fixation minérale
  • Boire un verre d’eau tiède citronné le matin en cure régulière
  • Boire un verre d’eau avant le coucher
  • Traiter le terrain acide (alimentation, tisanes, mode de vie)
  • Limiter les excitants qui déshydratent et entraînent un fuite minérale : thé noir, café, alcool, soda et tabac
  • Consommer des oléagineux trempés (amandes, noix, noisettes…), jus d’herbe, bananes, pommes douces, avocat, légumes colorés cuits à basse température
  • Prendre des compléments alimentaires : pollen, lithotamne, plasma de Quinton selon le terrain et le tempérament.
  • Eliminer les toxines selon les cas
  • Soutenir la circulation veineuse et pratiquer des séances  Diavein
  • Masser la zone à l’aide d’un gel au silicium ou d’une huile végétale d’Arnica ou Millepertuis associée à la Gaulthérie, le Laurier Noble ou l’Estragon.

En complément : l’ostéopathie, l’homéopathie, le sport sans endurance avec échauffement et étirements.

Bonne santé à tous !

Le zona est provoqué par le virus de la varicelle qui sort de son état de latence suite à une chute du système immunitaire. Cela signifie que la varicelle attrapée dans l’enfance n’a pas permis une immunisation suffisante et définitive.

La guérison est spontanée généralement au bout de 10 jours mais les marques sur les zones atteintes restent sensibles et visibles parfois pendant 1 mois supplémentaire.

Le zona est rarement contagieux sauf en cas de contact avec une personne n’ayant jamais attrapé la varicelle.

Il touche à tous âges mais particulièrement entre 60 et 80 ans.

Les causes

  • stress physique ou émotionnel important
  • traumatisme
  • grande fatigue
  • manque de sommeil
  • maladie physique
  • convalescence (grippe par exemple)
  • sida
  • traitement immunosuppresseur
  • greffe

Les symptômes

  • douleurs intenses parfois après la guérison sur une longue période (voire à vie)
  • sensation de brûlure sur les zones atteintes, décharges électriques
  • apparition de vésicules remplies de liquide sous forme de grappes sur 1 seul côté du corps
  • les vésicules suivent le trajet d’un nerf
  • les vésicules s’assèchent en 2 à 3 jours et laissent place à une croûte qui tombe au bout de 10 jours en laissant une marque blanche
  • présence de ganglions
  • fièvre modérée (38°)

Attention : la location du zona au niveau des yeux est particulièrement dangereuse et nécessite une consultation médicale urgente.

Les solutions médicales

En cas de prise en charge rapide (dans les 48h), un antiviral sera efficace pour raccourcir l’évolution. Il deviendra inutile au delà de 72h.

On propose également des anti douleurs et un désinfectant cutané.

Les solutions naturelles

  • On renforce l’immunité : compléments alimentaires à base de champignons, propolis et produits de la ruche, gemmothérapie adaptée
  • On agit en externe grâce aux huiles essentielles (sauf sur la zone des yeux!) : Ravensare, Niaouli, Lavande, Géranium Rosat dans un mélange d’huile végétale d’amande douce, millepertuis ou de carthame. A alterner avec l’argent colloïdal et la poudre de zéolite
  • On complète avec une consultation chez un homéopathe
  • On agit sur la cause : stress, fatigue, carences…

Enfin, dès les premiers symptômes, on peut avoir recourt à un coupeur de feu ou magnétiseur.

Bonne santé à tous !