La sécheresse ne concerne pas seulement la peau visible de l’extérieur. Elle concerne aussi les muqueuses internes (muqueuse vaginale, bouche ou nez notamment) et les yeux.

La peau et les muqueuses sont constituées de cellules qui ont la même origine. La peau possède plus de kératine lui donnant un aspect plus résistant.

Le stress, la pollution, le froid ou le soleil, l’eau dure et calcaire, l’excès d’hygiène avec des savons ou cosmétiques inadaptés, les traitements médicaux, les troubles hormonaux, le manque de sommeil, l’alimentation déséquilibrée, le café, tabac ou alcool sont autant de facteurs délétères contre lesquels il est bon de lutter.

Les symptômes, tels tiraillement, rougeur, brûlure, irritation, démangeaison, bouton ou inflammation doivent être pris en compte comme signaux d’alarme.

La peau est le reflet de notre santé et de nos émotions, elle ne triche jamais :

si nous sommes fatigués, la peau aussi

si nous sommes intoxiqués, la peau aussi

si nous sommes déshydratés, la peau aussi

si nous sommes tristes, la peau aussi…

Quels sont les fonctions de la peau ?

La peau est un organe vital qui possède de nombreuses fonctions :

  • protection contre les agresseurs
  • échange pour maintenir la température du corps
  • métabolique avec la synthèse de vitamine D
  • réservoir d’énergie avec le tissu adipeux
  • sensorielle très perfectionnée avec le toucher pour s’adapter au monde extérieur (température, pression, protection ou douleur)
  • communication avec le cerveau
  • contact avec l’extérieur et c’est elle que nous montrons aux autres

De quoi a besoin la peau ?

La peau a des besoins essentiels dont :

  • une bonne hydratation et du sommeil pour sa régénération
  • des acides gras
  • des antioxydants
  • des vitamines B
  • de l’oxygène

Quelles sont les solutions naturelles?

  • Tout d’abord faire un bilan alimentaire et rectifier les carences éventuelles
  • Gérer le stress et rétablir un bon sommeil
  • Faire un bilan Oligoscan pour combler les carences et soutenir le terrain
  • Apporter des oméga 3, 6, 7 et 9 en interne
  • Apporter des compléments naturels à base d’oméga 7 en externe pour lutter contre la sécheresse vaginale, cutanée ou visuelle
  • Apporter des antioxydants
  • Faire une cure d’oxygène grâce au bol d’air Jacquier
  • Faire des drainages lymphatiques du visage pour relancer la détoxication et la nutrition cellulaire
  • Apprendre les bons gestes pour sa peau, ses muqueuses ou ses yeux (à personnaliser au cabinet grâce à des soins ou exercices spécifiques)

Je vous souhaite une bonne santé en ce début d’automne

Pour accompagner l’automne, saison intermédiaire, je vous propose un soin complet de détoxication et de régénération tissulaire.

Le drainage lymphatique manuel est une technique déplacement de la peau, douce et rythmée, destinée à stimuler la circulation de la lymphe et à détoxiquer l’organisme.

La lymphe est un liquide qui baigne tout le corps, remplit l’espace entre les capillaires sanguins et la cellule et traverse les ganglions lymphatiques pour être filtrée.

Elle a de nombreux rôles au niveau immunitaire, de transport des protéines, de régulation de l’équilibre hydrique du corps et d’échange de nutriments et déchets entre autres.

Elle a un rôle complémentaire à la circulation sanguine et mérite d’être drainée pour résoudre un grand nombre de troubles fonctionnels.

Le Diavein effectue un massage superficiel et profond au niveau veineux et lymphatique afin de diminuer les stases et augmenter le tonus veineux. Il s’effectue à l’aide d’électrodes permettant un stimulus, agréable à ressentir.

Le Miltapod utilise la lumière et le laser froid pour une action anti inflammatoire et détoxifiante du foie et du sang.

Le bol d’air Jacquier potentialise l’effet complet du soin en véhiculant l’oxygène dans les toutes les cellules de l’organisme telle une promenade en forêt.

Je vous propose un soin complet réunissant 4 outils complémentaires pour soutenir la circulation veineuse et lymphatique :

  • Diavein (30 mn)
  • Drainage lymphatique manuel Vodder (1h)
  • Milta (10 mn)
  • Bol d’air Jacquier (2 mn)

Quelles sont les actions du soin ?

  • Effet drainage
  • Effet relaxant du système nerveux et analgésique
  • Effet musculaire avec drainage des toxines
  • Effet immunitaire

Comment se déroule le soin ?

Le soin commence par l’électrostimulation à l’aide du Diavein pour préparer l’organisme à la détoxication avec un programme approprié et personnalisé

Je propose ensuite le drainage lymphatique en commençant par les chaînes ganglionnaires du cou.

Il se poursuit ensuite par un travail complet au niveau des jambes.

L’action du Miltapod s’applique au niveau du foie et creux poplité pour une action de nettoyage du sang. A savoir que la lymphe rejoint la circulation sanguine.

Enfin, le bol d’air Jacquier va créer une oxygénation générale favorable à l’élimination des toxines.

Quelles sont les indications du soin ?

  • Cellulite
  • jambes lourdes et troubles circulatoires
  • rétention d’eau ou œdèmes
  • prévention des vergetures
  • nettoyage du tissu conjonctif
  • cure d’amaigrissement et de détoxication saisonnière
  • affection de la peau
  • fatigue
  • stress
  • troubles et douleurs articulaires ou musculaires et suite de traumatismes
  • renforcement de l’immunité
  • prévention générale

Contre-indications

  • thrombose de moins de 6 mois
  • érysipèle
  • œdème cardiaque
  • asthme
  • inflammation de la lymphe
  • septicémie
  • toute infection en phase aiguë
  • tuberculose
  • toxoplasmose
  • greffe d’organe
  • tumeurs malignes (sur avis médical)

Quel est le tarif ?

La séance dure 2h au tarif de 120 €

Bonne rentrée à tous !

Pour accompagner la rentrée et l’automne à venir, je vous propose 3 conseils santé à personnaliser. Tout d’abord, je vous rappelle l’utilisation et les bienfaits de l’Aloé Véra et de la Sève de Bouleau. Je les préfère non transformés, à l’état brut, telle que la nature nous les propose.

Très réputé, l’aloé véra a une action complète sur la digestion avec une activité enzymatique, immunitaire, régulatrice de l’équilibre acido basique, cicatrisante et régénérante. Il calme les inflammations et diminue les putréfactions et parasites de l’intestin.

Il est riche essentiellement en eau mais possède de nombreux actifs tels les enzymes, vitamines, acides aminés et minéraux avec aussi des mucilages pour améliorer le transit lent, éliminer les toxines et soutenir également les irritations de l’estomac.

En résumé, il est bon pour toutes les muqueuses digestives avec un double aspect de nettoyage et régénération.

Comment faire ?

Pour profiter de la synergie totale de la plante, on peut mixer directement un cube de pulpe de feuille d’aloé véra fraîche dans un smoothie maison. Les feuilles sont vendues couramment dans les magasins biologiques et se conservent 15 jours au réfrigérateur.

L’aloé véra s’emploie très facilement en externe sur la peau pour le même effet cicatrisant et régénérant. Sur le visage, on peut ajouter une huile végétale afin de limiter l’effet tenseur de l’aloé.

Attention, en raison de la présence d’anthraquinone située au niveau de la feuille, on l’évite en cas de diarrhée, de règles, chez le jeune enfant et les femmes enceintes. Ce sont des molécules extrêmement laxatives et potentiellement irritantes. On peut les dissoudre en faisant tremper 20 mn des tronçons de feuilles avec la peau dans de l’eau avant de les utiliser.

Sinon, on opte pour un complément alimentaire biologique de qualité (me consulter).

On peut l’utiliser 10 jours par mois à l’automne.

Autre cure intéressante : la sève de bouleau

Pour rappel : la cure est bénéfique à l’automne car enrichie de bourgeons pour préparer l’hiver avec des vertus sur l’immunité, le tonus, les articulations, la reminéralisation et surtout la détoxication douce avec nettoyage des émonctoires.

Avec mon code thérapeute : CO 00283 vous bénéficiez d’un tarif unique : 58 € au lieu de 62 €

Le petit plaisir au quotidien

Enfin, s’offrir chaque jour un petit plaisir va augmenter notre longévité !

C’est un moment à nous où l’on déconnecte avec le rythme du quotidien. Pourquoi pas chanter, danser, écouter un belle musique, se faire masser, profiter du plein air, passer un moment sur une terrasse de café…

Le bienfait de la sève de bouleau, de l’aloé véra et d’un petit bonheur quotidien nous accompagnent pour une rentrée tout en douceur.

Bonne santé à vous !

Bonjour à tous,

Le sommeil est une préoccupation majeure qui fait l’objet d’un grand nombre de consultations. Les troubles du sommeil génèrent des effets secondaires sur la santé au niveau immunitaire, nerveux et digestifs en particulier, avec un dérèglement de l’horloge biologique. Les troubles du sommeil favorisent l’obésité et l’appétit d’aliments gras et sucrés en dérégulant la ghréline, hormone de la satiété d’où le célèbre adage « qui dort, dîne ».

Le stress, avec un mental continuellement actif, les pensées négatives, les excitants (alcool, café, tabac, soda surtout à partir de 14h), les douleurs, les médicaments, les diurétiques, les carences minérales, les chocs (deuils, traumatismes…) peuvent altérer la qualité du sommeil.

Là encore, le rôle de l’instestin et du microbiote est central et doit être pris en charge pour retrouver un sommeil serein.

Rôles du sommeil :

  • Nettoyage des émonctoires (foie – reins – poumons – intestins)
  • Régénération tissulaire
  • Croissance des tissus (surtout pour les enfants)
  • Recharge nerveuse et glandulaire
  • Régénération

Voici les solutions que j’ai pu expérimenter avec succès pour améliorer et rétablir le sommeil :

  • Tout d’abord, vous pouvez prendre le temps de faire un tableau de bord sur 1 semaine : noter sur 24h l’heure du coucher et lever, les réveils nocturnes, les heures de fatigue, les baillements pour définir une heure de coucher physiologique
  • Mettre en place une alimentation de type chrono-nutrition pour équilibrer l’horloge biologique avec un soir par semaine de mono diète de pommes crus ou cuites.
  • En cas de retard de phase (si on se couche trop tard) : avancer l’heure du coucher par tranche de 15 mn progressivement, faire une activité physique le matin (si possible en plein air) ou une séance de luminothérapie, se lever toujours à la même et pas trop tard, y compris le we, éviter la grasse matinée, prendre un complément nutrionnel vers 22h30 pour favoriser l’endormissement.
  • En cas d’avance de phase (si on se réveille trop tôt) : ne pas se coucher trop tôt => décaler par tranche de 15 mn, favoriser les activités physiques le soir, la lumière blanche le soir ou luminothérapie avec appareils PSIO
  • On régule les neurotransmetteurs dont la sérotonine et mélatonine
  • On pratique régulièrement une activité physiquepour éliminer les tensions nerveuses
  • L’homéopathie à personnaliser et à faire valider par un pharmacien spélialisé ou médecin homéopathe
  • Favoriser les rituels : On écrit sur un papier les pensées parasites ou situation de stress pour s’en débarrasser On respire : on inspire et expire en rythme avec une petite rétention à poumons pleins. Ou on pratique la cohérence cardiaque ou la méditation On utilise le Dodow : c’est un accéssoire qui diffuse des pulsations lumineuses au plafond afin de synchroniser sa respiration en ralentissant le rythme. Au bout d’un certaintemps, l’appareil s’éteint automatiquement. Il peut aussi être utiliser par les enfants (mydodow.com) On évite strictement les écrans d’ordinateur ou de téléphone portable On évite les activités qui stimulent le mental (travail, appel téléphonique stressant…) ou une activité sportive intense On évite de boire trop d’eau ou de tisane au coucher
  • En cas de sevrage : il existe des solutions naturelles à mettre en place progressivement avec l’accord médical. Mais jamais en même temps qu’un somnifère !
  • En cas de troubles passagers de sommeil : on utilise les bourgeons de plantes (tilleul, aubépine…), les plantes (houblon, passiflore, valériane, coquelicot, escholtzia…), les minéraux (magnésium, lithium…) les huiles essentielles (lavande, camomille…) et les fleurs de Bach
  • La mélatonine: très utile pour resynchroniser l’horloge biologique ou en courte période pour relancer le sommeil selon les cas
  • La température de la pièce : 18° pour faire baisser la température corporelle mais attention : les pieds et mains doivent être au chaud…

Mes outils spécifiques au cabinet pour retrouver un bon sommeil :

  • La cohérence cardiaque
  • Le physioscan : avec son protocole sommeil spécifique en 3 séances
  • L’Oligoscan : pour adapter la micro-nutrition
  • L’application de la chronobiologie

Les causes étant multiples, toutes ses solutions sont à personnaliser et ne se substituent pas à l’avis médical.

Bonne santé à tous,

Corinne Allioux Goldfarbe

Naturopathe, Iridologue

06 65 70 94 89

C’est la rentrée pour une grande majorité d’entre nous et aussi l’occasion de mettre en place ou retrouver nos bonnes habitudes.

Les vacances sont parfois l’occasion d’excès (plus d’alcool, de sucre, de barbecue…) et pour effacer les quelques excès de l’été, il existe un moyen simple que nos grands-mères connaissaient bien : les lavements.

Les avantages sont nombreux au niveau intestinal avec un effet favorable sur le péristaltisme, le transit et le drainage des toxines et résidus persistants dans le colon. Les idées sont claires et l’esprit libéré en même temps que le ventre. Les lavements sont très intéressants également en début d’infection, avant un jeûne ou période de détox ou une hospitalisation par exemple.

Comment faire un lavement?

Ils se pratiquent à l’aide d’une poche à lavement dans laquelle on met 1 à 2 litres d’eau tiède diffusée dans le rectum grâce à une canule. L’eau doit être proche de la température du corps soit environ 37° (l’eau du robinet est adaptée).

On peut la choisir un peu plus fraîche en cas de chaleur et d’inflammation ou plus chaude en cas de spasme intestinal ou frilosité.

On peut ajouter en option : des plantes (tisane de mauve, camomille …), du café vert (voir le protocole ci-dessous) ou de la chlorophylle (sous forme de jus d’herbe d’orge).

On place la poche remplie d’eau à 1 mètre du corps et on purge en ouvrant le robinet de la poche de façon à évacuer l’air contenu dans le tuyau.

On peut lubrifier la canule avant de l’introduire dans l’anus en position accroupie ou sur le côté droit.

Il est préférable d’accompagner le trajet de l’eau en massant le ventre dans le sens inverse des aiguilles d’une montre sur le trajet du colon.

L’évacuation naturelle entraîne les matières stagnantes et libère la partie terminale de l’intestin. Cette pratique est sans danger et peut être utilisée régulièrement en fonction des besoins ou pour une intention de détoxication.

Comment faire un lavement au café vert ?

C’est une pratique efficace qui a l’avantage de nettoyer, revitaliser et régénérer en profondeur l’organisme en accentuant le travail du foie et de la vésicule biliaire. Cette méthode est aussi connue dans le cadre de la pratique Gerson pour l’accompagnement des cancers entre autre.

On peut commencer par un lavement le dimanche et augmenter la fréquence en fonction des besoins.

Voici la recette du lavement au café vert :

  • faire bouillir 3 cuillères à soupe de café vert (disponible en magasin bio) pendant 3 minutes dans un litre d’eau et faire reposer 20 minutes ou plus
  • on filtre le café
  • on le met dans la poche à lavement pour réaliser le lavement à température du corps
  • la différence avec un lavement classique est de garder 10 à 12 minutes le liquide avant de l’expulser.

Au début, on aura des difficultés à le faire en raison des possibles crampes. Avec un peu d’habitude et malgré les crampes qui signalent le travail biliaire, on progresse dans le temps de rétention pour un meilleur bénéfice. La respiration peut accompagner la durée des crampes pour plus de confort.

Mon smoothie santé de la rentrée

Bien évidement, si l’on veut obtenir un meilleur bénéfice au niveau de la santé, on accompagne cette méthode hygiéniste par une alimentation équilibrée, saine et biologique durant quelques jours ou par une mono-diète d’un soir ou d’une journée complète pour reprendre la rentrée en pleine forme.

Voici un smoothie rapide à faire avec un blender :

1 feuille fraîche d’Aloé Véra

1 barquette de myrtilles fraîches ou surgelées

du lait végétal non sucré

  • Mettre dans le blender 2 cuillères à soupe de myrtilles, les recouvrir de lait végétal et ajouter un morceau de pulpe fraîche d’Aloé Véra (l’équivalent d’une cuillère à café)
  • Mixer le tout et consommer en dehors des repas, avant les repas ou seul au petit déjeuner.

L’acide phytique est présent dans les graines (amandes, noix, noisettes, graines de courge, de tournesol, de sésame…), les céréales (dont le blé) et les légumineuses. Il est reconnu comme un anti nutriment qui limite notre assimilation car il se combine avec nos minéraux comme le zinc, le calcium et le fer et crée un complexe insoluble éliminé par notre organisme. Cet acide est nécessaire dans le milieu naturel pour bloquer la germination. Il est surtout présent dans l’enveloppe des graines si elles sont complètes.

Ce phénomène explique que certains aliments sont déminéralisant comme le pain à la levure ou les oléagineux pris en grosse quantité.

Il est donc nécessaire de s’en préoccuper notamment en cas de carences minérales, troubles digestifs, grossesse ou 3ème âge en raison de l’assimilation souvent réduite.

Comment neutraliser l’acide phytique ?

Il existe 4 moyens simples à connaître pour bénéficier de tous les atouts et nutriments des graines en neutralisant l’acide phytique :

Le trempage :

Le trempage permet de relancer le processus de germination qui neutralise alors l’acide. Il suffit de faire tremper 1 nuit les graines ou légumineuses et bien les rincer le lendemain matin. On peut ainsi préparer sa ration pour la journée d’oléagineux. Le trempage réduit le temps de cuisson, il sera donc favorable en cas de cuisson des légumineuses.

La germination :

Les graines ou légumineuses germées sont particulièrement bénéfiques et riches en nutriments disponibles. La phytase est l’enzyme qui dégrade l’acide phytique et qui s’active naturellement lors de la germination.

Le toastage :

La chaleur détruit également l’acide phytique. Un toastage rapide à sec à la poêle va pouvoir le neutraliser. Certaines recettes indiquent cette méthode notamment pour les graines de sésame ou de courge.

La fermentation :

La lacto-fermentation rend les aliments plus digestes car ils sont prédigérés par l’action de bactéries. Elles libèrent des acides qui a l’inverse favorisent l’assimilation des nutriments.

Le levain (et non la levure) inhibe également l’acide phytique dans le pain d’où l’intérêt de consommer du pain au levain surtout s’il est complet.

A savoir que des recherches expliquent aussi des aspects bénéfiques et protecteurs de l’acide phytique notamment son rôle de protection cellulaire et antioxydant.

Bonne santé à vous !

C’est le temps des vacances et tout d’abord, je souhaite à vous tous de profiter de cette période estivale.

Le cabinet de naturopathie « Mon Atelier de Naturopathie » est fermé du 02/08 au 25/08/2019 inclus.

Je ne prends pas d’appels téléphoniques durant cette période mais vous pouvez me contacter ou prendre rendez vous par 4 possibilités :

N’hésitez pas à me formuler toutes vos demandes, j’y répondrai dès que possible.

Je souhaite à tous un bel été et une bonne santé

L’eau est indispensable pour notre santé puisque nous sommes constitués de 70% d’eau.

Quelque soit la saison, nous devons boire environ 1,5 litre réparti entre les repas dans une journée ajouté aux aliments aqueux.

Nous pouvons privilégier l’eau de source peu minéralisée (Montcalm, Montroucous, les eaux de source de montagne, Celtic…) ou filtrer l’eau du robinet.

Seulement la plupart des autres boissons sont à l’inverse déshydratantes : café, thé, jus de fruits, soda, alcool…

Voici les boissons hydratantes et faciles à boire :

  • L’eau de coco : très minéralisante, je la conseille aux sportifs mais elle est bénéfique pour tous en cas de forte chaleur et fatigue. Riche en minéraux et notamment en potassium, elle hydrate et draine les toxines du corps. Si on n’aime pas trop son goût, on peut l’associer dans un jus de légumes, un smoothie léger ou un cocktail d’eau florale. Elle peut aussi servir de base culinaire pour ses vertus.
  • Les jus de légumes riches en sels minéraux : concombre, fenouil, épinards, carottes, betteraves, céleri… On peut y ajouter en été 20% des fruits de saison comme la pastèque ou les baies. Les sels minéraux des légumes vont retenir l’eau afin d’hydrater tous nos tissus. On garde la peau et on privilégie les fruits et légumes de saison biologiques.
  • L’eau détox : c’est devenue un classique : dans une bouteille en verre, mettre de l’eau de source + rondelles de citron, gingembre, concombre et feuilles de menthe fraîches à macérer au minimum 3h. On y retrouve les sels minéraux disponibles pour notre organisme avec le parfum des plantes. En cas de ballonnement, on ajoute une fleur de badiane (aussi appelée anis étoilée) qui apportera un léger parfum anisé.
  • L’eau de mer purifiée de type Quinton isotonique : riche en oligoéléments parfaitement équilibrés, elle très recommandée aux personnes âgées en période de canicule. On peut mélanger une ampoule dans une bouteille d’eau ou la prendre directement en bouche en la gardant sous la langue 1 minute pour un effet de réhydratation rapide.
  • Les hydrolats ou eaux florales : il s’agit de la partie aqueuse prélevée lors de la distillation des huiles essentielles. On peut ajouter 1 cuillère à soupe d’hydrolat de menthe douce, de fleur d’oranger, de cannelle, de cassis ou même de lavande si l’on souhaite aromatiser son eau tout en y associant les vertus de la plante. Les hydrolats sont autorisés aux jeunes enfants à raison d’1 cuillère à café et doivent être sans alcool et de qualité biologique.
  • Version rapide : je mets une framboise dans ma bouteille d’eau et c’est tout…

Bonne santé et bel été à tous !

L’ancrage nous permet d’avoir « les pieds sur terre », d’être dans le présent dans nos pensées et nos actes avec le sentiment d’exister. Lorsque l’on est bien solide sur nos deux jambes enracinées physiquement et psychologiquement dans la terre, nous sommes plus responsable et solide à l’image d’une maison avec de belles fondations. Il correspond au chakra racine, centre énergétique, qui est en lien avec les organes de reproduction, le rectum, l’urètre et les surrénales assurant notre survie. En cas de déséquilibre, tous les autres chakras seront en déséquilibre.

La reliance permet également de recevoir l’énergie du ciel en plaçant notre conscience sur le haut du corps. C’est à ce niveau que notre réalisation spirituelle, la connaissance de notre Soi, les pensées claires et intuitives vont équilibrer notre conscience.

Grâce à un exercice simple, nous retrouvons notre axe vertical nourri de l’énergie terrestre et céleste.

Il se pratique à volonté et de préférence le matin au lever face à une fenêtre et dans un endroit calme et tranquille.

La position est importante : le dos droit, le bassin basculé vers l’avant, le tête est dans le prolongement du corps et les yeux regardent en face. Il est préférable de garder les pieds nus.

  • on imagine des racines sortant de nos pieds et s’enfonçant dans le sol jusqu’au centre de la terre. La sève dorée et nourricière monte lentement dans tout notre corps par ces racines reliées à nos pieds
  • on inspire par le nez cette énergie et on expire par la bouche notre énergie
  • on peut dire : je suis connecté à la Terre ou je suis en sécurité maintenant
  • on capte alors l’énergie du ciel en imaginant une pluie blanche ou irisée pénétrant notre corps par notre tête et nous inondant ensuite lentement jusqu’aux pieds
  • on inspire par le nez et expire par la bouche
  • on peut dire : je suis connecté au Ciel ou je m’accepte avec mes défauts et mes qualités
  • on visualise ensuite un lemniscate (signe de l’infini) au niveau du cœur réunissant ces 2 forces
  • on remercie l’univers de nous donner son énergie illimitée

On peut favoriser l’ancrage par d’autres méthodes :

  • la réflexologie plantaire
  • l’exercice physique au contact de la nature
  • marcher dans la rosée matinale, sur le sable ou dans la mer
  • jardiner
  • manger des aliments de proximité, frais et vivants
  • boire de l’eau de qualité
  • porter des pierres
  • porter des vêtements rouges (couleur du chakra racine)
  • utiliser 1 goutte sur la plante des pieds d’huiles essentielles lourdes : cèdre, patchouli, laurier noble, myrrhe
  • méditer…

Bonne santé et bel été à tous !

Bonjour à tous,

Les diathèses permettent de définir un terrain afin de prévoir les réactions de l’organisme et d’adapter un remède à la fois préventif et protecteur tout au long de la vie.

En effet, selon son terrain on réagit différemment à une agression. Hahnemann met en évidence 4 profils principaux à partir d’un « miasme » qui va servir de maladie « modèle » et permettre des observations réactionnelles. L’hérédité mais aussi le mode de vie et l’environnement participent à l’évolution de ces diathèses : on peut affaiblir son terrain en vieillissant et changer de diathèse.

On se reconnaît tous dans les 4 profils, mais il y en a toujours un dominant.

A vous de trouver votre profil !

Psore : Élimination qui améliore la santé (terrain favorable)

Maladie modèle : Gale (fonctionne comme s’il a la gale)

Pathologies : tendance aux parasitoses et affections cutanées qui grattent, inflammations, tensions, migraines, mucosités respiratoires (bronchite, rhinite, asthme) ou intestinales (diarrhées, colite, hémorroïdes, parasitoses), troubles métaboliques vers 50 ans, rhumatismes, troubles vasculaires et insuffisance hépato intestinale.

Les maladies sont aiguës et franches suivies d’une amélioration de l’état général. On les observe souvent à intervalles réguliers (allergie au printemps, migraine le we…)

Prise en charge :

  • drainer des émonctoires digestifs
  • renforcer les organes foie au printemps et cœur en été
  • diététique de type méditerranéen (petite cure pour ne pas lasser)
  • soutenir le terrain en prévention (homéopathie, naturopathie…)
  • équilibrer les systèmes homéostasiques selon le mode de vie et la fragilité dominante (nerveux, immunitaire et endocrinien)
  • conseil : apprendre des expériences passées !

Profil :

  • Hyperergie
  • Éliminations odorantes et centrifuges (sueur…)
  • Alternance des symptômes qui surviennent par crises

Sycose : Élimination par débordement (terrain intermédiaire)

Maladie modèle : Gonorrhée

Pathologies : infections chroniques, tumeur, verrue, polype, fibrome, adénome, infections génitales ou ORL, MST, aggravation par l’humidité et par les vaccins ou médicaments hormonaux (lévothyrox, cortisone, pilule), psychotrope, ablation des organes lymphoïdes (amygdale appendice), sclérose en vieillissant, lenteur des réactions, fatigue chronique, rétention (cellulite) et construction cellulaire, hypo métabolisme et trouble endocrinien

Prise en charge :

  • traiter l’inflammation de bas grade
  • équilibrer les systèmes homéostasiques selon le mode de vie et la fragilité dominante (nerveux, immunitaire et endocrinien)
  • renforcer le couple d’organe rate/pancréas en automne
  • drainer les émonctoires hépato digestif (déchets colloïdaux)
  • diététique de type chrono nutrition
  • se remettre en mouvement
  • conseil : se détacher du passer, aller de l’avant et bouger !

Profil :

  • Hypoergie
  • Construction et rétention
  • Constance et chronicité des symptômes
  • Élimination centripète

Tuberculose : Elimination qui épuise : décompensation (vient en consultation avec une liste de symptômes !)

Maladie modèle : Tuberculinisme

Pathologies : fatigue, déminéralisation, attention aux antibiotiques qui affaiblissent l’immunité, tendance à la déprime, sensibilité à la douleur, congestion des extrémités (pieds et mains froids), hyposurrénalien (fragilité face au stress) et hyper thyroïdien (perte de poids), fragilité des séreuses (enveloppes des organes) et du système respiratoire

Prise en charge :

  • respirer l’air de la montagne !
  • soutenir en cas de maladie aiguë pour éviter les complications
  • équilibrer les systèmes homéostasiques concernés et reminéraliser régulièrement
  • drainer les organes pour renforcer les poumons et ouvrir les émonctoires
  • hygiène diététique sans produit laitier animal ni gluten
  • conseil : développer l’intuition au dépens de l’émotionnel, redonner des racines !

Profil :

  • Anergie
  • Brûle et consomme ses réserves
  • Variabilité : grande variabilité des symptômes
  • Pas de sueur

Luèse : Élimination imprévisible : intra cellulaire, mauvais : jamais malade mais si malade c’est grave

Maladie modèle : Syphilis

Pathologies : inflammation, ulcération, destruction, sclérose (Dupuytren, athérosclérose, Alzheimer, Parkinson), métastases cancéreuses et tumeurs, problème de croissance (convulsion, épilepsie, hyperactivité, dissymétrie, laxité, déformation), intoxication (alcool…), angines sévères à répétition, maladies aiguës sévères directement avec récupération rapide, instabilité psychique, réactions paradoxales, aggravation des symptômes nocturnes, maladies dégénératives (SEP, Parkinson, toc, démence)

Prise en charge :

  • drainage des émonctoires (cristaux)
  • renforcer les reins en priorité
  • drainage des systèmes homéostasiques concernés
  • hygiène diététique de type Seignalet
  • conseil : vaincre ses démons (attention aux drogues ou addictions, donner une finalité !

Profil :

  • Dysergie
  • Détruit
  • Paradoxe des réactions
  • Métastase (une maladie prend le relais d’une autre. Ex : ulcère puis AVC)
  • réponse désadapté (maladie auto immune ou cancer)

Bonne santé à tous !